Enquête sur la Syrie : des informations sont obtenues par diverses sources, selon Paulo Pinheiro

Écouter /

Paulo Pinheiro, Président de la Commission d'enquête de l'ONU sur la Syrie

Le Président de la Commission d'enquête sur la Syrie, Paulo Pinheiro, a reconnu les difficultés que la Commission a rencontrées dans la préparation de son rapport, notamment par le manque d’accès au territoire syrien pour y mener des enquêtes. Il a noté, cependant, que l’absence d’une présence sur le terrain ne signifie pas un manque d’information.

«C’est précisément parce que nous n’avons pas accès à la Syrie que nous devons préparer notre rapport en utilisant toutes les possibilités», a déclaré Pinheiro, ajoutant que sa Commission obtient ses informations à partir de diverses sources, telles que les réfugiés et les familles encore à l’intérieur du pays ainsi que des membres des forces de l’opposition armée syrienne.

Le diplomate brésilien, Paulo Pinheiro, multiplie des contacts et des interventions aux Nations Unies pour rappeler que la situation des droits de l'homme en Syrie s'est énormément aggravée, et pour solliciter une action concertée de la communauté internationale afin de mettre un terme à cette triste réalité.

« Depuis septembre, il y a toujours une aggravation de la guerre civile ; et la guerre civile c'est un désastre pas seulement en termes militaires, mais parce que tout ce qui est illégal lorsque vous avez un Etat de droit, c'est possible et acceptable comme la torture, la détention arbitraire, les violences sexuelles » a déclaré Paulo Pinheiro. « C'est une situation énormément grave et c'est la population civile qui est prise entre des feux venant des deux cotés, des forces du Gouvernement et les forces rebelles » a-t-il ajouté.

Selon l’ONU, quelque 20.000 personnes, essentiellement des civils, ont été tués depuis le soulèvement contre le président Bachar al-Assad a commencé il ya 19 mois. En outre, 2,5 millions d’autres Syriens ont un besoin urgent d’aide humanitaire, et plus de 340000 ont traversé la frontière vers les pays voisins de la Syrie. Et le mandat de cette Commission dirigée par Paulo Pinheiro, est prorogé jusqu'au mois de mars 2013.

(Interview: Paulo Pinheiro, Président de la Commission d'enquête de l'ONU sur la Syrie ; propos recueillis par Jean-Pierre Amisi Ramazani)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...