Dépression : pour l'OMS, l'accès au traitement doit aller de pair avec la fin de la stigmatisation

Écouter /

À la veille de la Journée mondiale de la santé mentale, observée chaque année le 10 octobre, l’Organisation mondiale de la Santé a appelé mardi à mettre fin à la stigmatisation de la dépression et des autres troubles mentaux, pour lesquels les traitements appropriés doivent être mis à la portée de tous ceux qui en ont besoin.

Plus de 350 millions de personnes dans le monde souffrent de la dépression, qui les empêche de mener une vie normale. En raison du caractère honteux que revêt encore souvent ce trouble, beaucoup de dépressifs n’admettent pas qu’ils sont malades et ne cherchent donc pas à se faire soigner.

La dépression se distingue des changements d’humeur ordinaires. Elle se manifeste par la persistance, pendant deux semaines consécutives au moins, d’un sentiment de tristesse qui compromet le fonctionnement normal au travail, à l’école ou au sein du foyer. Les traitements efficaces sont d’ordre psychosocial et pharmacologique.

La participation active des personnes dépressives et de leurs proches au traitement est essentielle. La première étape consiste à admettre la dépression et à chercher de l’aide. Plus le traitement est mis en route en amont, plus il s’avère efficace. Sous sa forme la plus grave, la dépression mène au suicide. Près d’un million de personnes se suicident chaque année et une grande partie d’entre elles souffraient de dépression.

(Mise en perspective : Jérôme Longué)

Classé sous Actualités du Siège, L'info.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
17/10/2017
Loading the player ...