Criminalité transnationale organisée: réunion à Vienne pour combattre ce phénomène

Écouter /

La sixième session de la conférence des parties à la Convention des Nations Unies contre la criminalité transnationale organisée se tient à Vienne du 15 au 19 octobre. La criminalité transnationale organisée est considérée comme l’une des principales menaces à la sécurité humaine qui entrave le développement social, économique, politique et culturel des sociétés à travers le monde.

Il s’agit d’un phénomène multi- facette qui se manifeste au sein de différentes activités, parmi lesquelles : le trafic de drogue, le trafic d’être humain, le trafic d’armes, le passage de migrants, le blanchiment d’argent, etc.…Le trafic de drogue est l’une des activités principales des groupes criminels organisés qui génèrent des profits considérables. L'Office des Nations Unies contre la drogue et le crime (ONUDC) travaille en étroite collaboration avec les gouvernements, les organisations internationales et la société civile pour renforcer la coopération afin d’enrayer l’influence grandissante de la criminalité organisée et du trafic de drogue.

La Convention des Nations Unies contre la criminalité transnationale organisée est le principal instrument juridique international  de lutte contre la criminalité transnationale.

L’ONUDC assiste les Etats dans l’utilisation de la Convention pour : établir des infractions pénales au niveau national, mettre en place de nouveaux cadres d’entraide judiciaire, faciliter l’extradition, la coopération entre les services de détection et de répression, l’assistance technique, et la formation.

Le développement du commerce international dû à la mondialisation a contribué à l’élargissement et la diversification des activités liées à la criminalité organisée. Les groupes criminels organisés traditionnellement hiérarchiques ont diminué pour laisser place à des réseaux peu hiérarchisés travaillant ensemble pour exploiter de nouvelles opportunités. A titre d’exemple, les groupes criminels organisés impliqués dans le trafic de drogues le sont, en général, également dans le trafic d’autres biens illicites. Les liens entre le trafic de drogues et d’autres formes de criminalité transnationale organisée nécessitent la mise en place d’une approche plus intégrée pour s’attaquer à ces réseaux. La signature de la Convention des Nations Unies contre la criminalité transnationale organisée en 2000 a été un pas historique dans la lutte contre cette menace.

(Extrait sonore : Simonetta Grassi, Juriste de la Division des traités à l'ONUDC; propos recueillis par Jean-Pierre Amisi Ramazani)

Classé sous Droit et crime, L'info.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...