Conseil de sécurité : Rosenthal veut un débat sur la paix et la justice

Écouter /

Gert Rosenthal, Représentant permanent du Guatemala auprès des Nations Unies et Président de Conseil de sécurité pour le mois d’octobre (Photo : UN Photo/JC McIlwaine)

Le Guatemala préside pour la première fois le Conseil de sécurité pour ce mois d'octobre. Ce pays de l'Amérique centrale fait partie du groupe des 5 nouveaux Etats membres non-permanents élus récemment au Conseil de sécurité. L'Ambassadeur Gert Rosenthal, le Représentant permanent du Guatemala auprès des Nations Unies et nouveau Président du Conseil de sécurité, annonce déjà l'une des ses priorités au Conseil.

« Nous avons choisi pour la toute première fois de faire un débat sur ce que nous appelons 'paix et justice'. C'est un débat qui examine particulièrement les relations réciproques entre le Conseil de sécurité, qui est un organe principalement politique, et la Cour pénale internationale qui est une entité judiciaire ». Un tel débat mettra l'accent, selon le Président du Conseil de sécurité, sur le rôle de la Cour pénale internationale qui combat l'impunité au niveau mondial. « Cette Cour devrait devenir un organe très important de la diplomatie préventive. Ce sera notre principal objectif », a-t-il conclu.

(Extrait sonore : Ambassadeur Gert Rosenthal, Représentant permanent du Guatemala auprès des Nations Unies et nouveau Président du Conseil de sécurité ; propos recueillis par Jocelyne Sambira)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
18/10/2017
Loading the player ...