Ceux qui ont toujours faim dans le monde…

Écouter /

Exposition de photos sur la faim dans le monde intitulée "World Hunger: A Solvable Problem" au Siège de l'ONU à New York (ONU/JC McIlwaine)

Près de 870 millions de personnes, soit un habitant de la planète sur huit, souffraient de sous-alimentation chronique en 2010-2012, selon le dernier rapport sur la faim dans le monde diffusé aujourd’hui par les Nations Unies.

“L’état de l’insécurité alimentaire dans le monde 2012″ (SOFI), publié par l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), le Fonds des Nations Unies pour le développement agricole (FIDA) et le Programme alimentaire mondial (PAM), présente de meilleures estimations de la sous-alimentation chronique, basées sur une méthodologie et des données améliorées couvrant les deux dernières décennies.

La grande majorité des personnes souffrant de la faim, soit 852 millions, vivent dans les pays en développement.

Selon le rapport, 100 millions d’enfants de moins de cinq ans souffrent d’insuffisance pondérale, et sont donc dans l’incapacité de réaliser pleinement leur potentiel humain et socio-économique.

La malnutrition infantile soit, chaque année, une cause de décès pour plus de 2,5 millions d’enfants», soulignent, dans la préface du rapport, José Graziano da Silva, Kanayo F. Nwanze et Ertharin Cousin, respectivement chefs de la FAO, du FIDA et du PAM.

La Fao, le PAM et le FIDA notent avec une préoccupation particulière que la sortie de l’économie mondiale de la crise financière reste fragile. Néanmoins, ils appellent la communauté internationale à redoubler d’efforts pour aider les plus pauvres à réaliser leur droit fondamental à une nourriture suffisante.

Le monde possède les connaissances et les moyens d’éliminer toutes les formes de l’insécurité alimentaire et de la malnutrition», ajoutent-ils. Une «double approche» est nécessaire, basée sur le soutien à une croissance économique englobant tous les secteurs, y compris l’agriculture, et des filets de sécurité pour les plus vulnérables

Un objectif à portée de main

Le rapport suggère que si des mesures appropriées sont prises pour nourrir ceux qui ont faim, la réalisation de l’Objectif du Millénaire pour le développement, qui consiste à réduire de moitié la proportion de personnes sous-alimentées dans le monde en développement d’ici à 2015, est toujours à portée de main.

(Extrait sonore : Paul N'Goma Kimbatsa, statisticien à la Fondation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO); propos recueillis par Maha Fayek)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
18/10/2017
Loading the player ...