Burkina Faso et Niger : la CIJ examine le différend frontalier

Écouter /

Ouverture des audiences de la Cour internationale de justice sur le différend frontalier entre le Burkina Faso et le Niger (Photo : CIJ/Frank van Beek)

La frontière terrestre entre le Burkina Faso et le Niger, pays de l'Afrique de l'Ouest, est longue d'environ 630 kilomètres. Certaines portions de son tracé sont discutées et ont été portées devant la Cour internationale de justice (CIJ) à La Haye, par les deux pays. La CIJ a donc commencé lundi 8 octobre, l’examen de ce différend frontalier vieux de plusieurs décennies entre ces deux anciennes colonies françaises, le Burkina Faso et le Niger.

Appelant les juges de la CIJ à déterminer une frontière léguée par le colonisateur, le ministre burkinabé de l’Administration territoriale Jérôme Bougouma a accusé lundi le Niger d’être revenu sur son engagement initial dans le cadre de négociations sur le tracé de la frontière.

Selon le département de l’Administration territoriale burkinabé, le différend porte sur environ 375 kilomètres des 628 kilomètres de frontière que partagent les deux pays.

Le nord de la zone litigieuse est une région désertique et semi-désertique peuplée principalement de nomades vivant de l’élevage tandis que les populations vivant au sud de la zone litigieuse sont plutôt sédentaires et vivent de l’agriculture.

(Extrait sonore : Andrei Poskakoukhine, Chef du département de la communication à la CIJ ; propos recueillis par Jean-Pierre Amisi Ramazani)

Classé sous Dossiers.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
13/12/2017
Loading the player ...