Vietnam : l'ONU préoccupée par les entraves à la liberté d'expression

Écouter /

La Haut Commissaire de l’ONU aux droits de l’homme a exprimé mardi sa profonde préoccupation devant les entraves à la liberté d’expression au Vietnam, après la condamnation à de lourdes peines de prison de trois journalistes et blogueurs de renom.

La Haut Commissaire, Navi Pillay, a estimé que ces condamnations reflétaient une tendance à l’accroissement des restrictions à la liberté d’expression au Vietnam, en particulier contre les personnes qui utilisent l’Internet pour critiquer le régime.

Lundi, Nguyen Van Cai, alias Dieu Cay, a été condamné à 12 ans de prison et 5 ans de mise à l’épreuve, Ta Phong Tan a été condamnée à 10 ans de prison et 3 ans de mise à l’épreuve et Pan Thanh Hai a été condamné à 4 ans de prison et 3 ans de mise à l’épreuve. Tous les trois avaient été reconnus coupables de « propagande » contre l’Etat dans des articles qu’ils avaient postés sur le site web du Club des journalistes libres du Vietnam, dont ils sont membres.

« Les lourdes peines de prison infligées à des blogueurs reflètent les sévères restrictions imposées à la liberté d’expression au Vietnam », a déclaré Navi Pillay. Elle a ajouté que la brièveté des débats au tribunal, où les décisions ont été annoncées après seulement quelques heures de délibérations, suscitait des questions quant au droit des accusés à une procédure équitable. Navi Pillay s’est dite également préoccupée par des informations selon lesquelles des partisans des trois accusés auraient été arrêtés et empêchés d’assister au procès.

Lors de l’examen périodique universel (EPU) par le Conseil des droits de l’homme de l’ONU du bilan du Vietnam en matière de droits de l’homme, en 2009, le pays avait accepté un certain nombre de recommandations en matière de liberté d’expression, et notamment de « garantir pleinement le droit de recevoir, rechercher et distribuer de l’information et des idées, en conformité avec l’article 19 du Pacte international relatif aux droits civils et politiques ».

« Les verdicts de lundi constituent un événement malheureux qui remet en cause l’engagement pris par le Vietnam devant la communauté internationale, notamment lors de son EPU, de protéger et promouvoir le droit à la liberté d’expression », a affirmé Navi Pillay.

(Mise en perspective : Jérôme Longué)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...