RDC : l'ONU prête à contribuer à la constitution de la Force neutre

Écouter /

Hervé Ladsous, Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix en République démocratique du Congo

L'ONU est prête à aider les États des Grands Lacs à matérialiser le projet du déploiement de la force internationale neutre le long de la frontière entre le Rwanda et la RDC comme l'avaient souhaité en juillet dernier les dirigeants de la sous-région en marge d'un sommet de l'Union africaine.

En visite à Kinshasa, le Secrétaire général adjoint des Nations unies chargé des opérations de maintien de la paix, Hervé Ladsous a déclaré concernant la force neutre qu'il faut « une véritable planification qui peut se faire rapidement mais qui pour le moment n'a pas encore été réalisée ».

Lors du dernier sommet de la CIRGL à Kampala, les chefs d'État des Grands Lacs ont décidé de déployer la force neutre d'ici trois mois. À ce sujet, Hervé Ladsous a déclaré : « Le message, depuis Kampala, des chefs d'État des Grands Lacs, est l'expression de leur souhait. Mais nous avons besoins de ce qu'on appelle en terme militaire un concept d'opération. Il faut travailler là-dessus et nous sommes prêts à aider ».

La force neutre internationale vise à combattre les groupes armés dans l'est de la RDC. Ce projet a été initié par les chefs d'État des Grands Lacs après que la RDC a accusé le Rwanda de soutenir la rébellion du M23 qui revendique le respect de l'accord de paix du 23 mars 2009. Ce texte signé par le gouvernement et l'ex-rébellion du CNDP dont est issu le M23 prévoyait notamment l'intégration des anciens rebelles dans l'armée congolaise.

Avant de s'envoler pour Goma, Hervé Ladsous a accordé une interview exclusive à Innocent Olenga Lumbahe EL Tayese de Radio Okapi.

 

 

 

 

 

Classé sous L'info, Maintien de la paix.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
11/12/2017
Loading the player ...