PAM: 38 millions de dollars nécessaires pour aider le Lesotho en crise

Écouter /

Le Programe alimentaire mondial (PAM) et la communauté internationale lancent un appel de fonds plus de 38 millions de dollars pour venir en aide au petit Etat du Lesotho qui est confronté aux effets dévastateurs de deux mauvaises récoltes successives dues à la sécheresse et à des pluies tardives au cours de la dernière saison agricole. Le 9 août, le Lesotho, a déclaré une crise alimentaire et en septembre le gouvernement a lancé un appel à la communauté internationale.

 

Les agences de l’ONU comme la FAO, l'OMS et l’UNICEF fournissent une assistance aux 725.000 personnes souffrant d’insécurité alimentaire une aide en faveur de l’amélioration de la production agricole de la sécurité alimentaire, la santé et la nutrition.

 

La production de maïs (la principale denrée alimentaire au Lesotho) a diminué de 77% depuis l’an dernier, la production de sorgho a baissé de 80%, et la production de blé a diminué de 52%. Ces estimations indiquent que la production nationale contribuera à moins de 10% des besoins annuels nationaux en céréales pour 2012/13. La superficie plantée en cultures pendant la dernière saison agricole a diminué de 65% par rapport à la saison précédente en raison de facteurs tels que la sécheresse, le manque de semences et d’engrais. Il faut savoir que la saison de plantation est octobre-novembre alors que la récolte est mai-juin.

 

L’évaluation de la vulnérabilité du Lesotho en juillet a permis de montrer que plus d’un tiers de la population (725 000 personnes) sont «en risque sérieux d’insécurité alimentaire” en 2012/13. Parmi ceux-ci, environ 230.000 personnes ont été jugées particulièrement vulnérables, il s’agit notamment des plus pauvres, les orphelins ou de personnes atteintes du VIH / sida.

 

Les principales interventions du PAM sont : un soutien nutritionnel à quelque 20.000 personnes, dont des enfants de moins de cinq ans souffrant de malnutrition ainsi que les femmes enceintes et allaitantes; soutien alimentaire ciblé pour aider 65.000 personnes vulnérables, notamment les orphelins, les ménages atteints du VIH-SIDA et les personnes âgées; et argent contre travail afin d’améliorer la résilience de 29.000 ménages dans les zones montagneuses dégradées. Le PAM a également prolongé la durée de son programme de repas scolaires en cours pour 75.000 enfants des écoles primaires dans les régions montagneuses.

 

(Extrait sonore : Elisabeth Byrs, porte-parole du PAM à Genève)

 

Classé sous Coordination humanitaire.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
16/10/2017
Loading the player ...