ONU : l’éradication de l’extrême pauvreté est une obligation juridique mondiale

 L’éradication de l’extrême pauvreté est désormais une obligation juridique mondiale a annoncé ce vendredi la Rapporteuse spéciale de l'ONU sur l'extrême pauvreté, aux gouvernements du monde.

Magdalena Sepúlveda, a exhorté les gouvernements à suivre les directives adoptées récemment par le Conseil des droits de l'homme pour la réduction de l'extrême pauvreté et la protection des droits des populations vulnérables.

Ces principes visent à établir une norme globale par rapport à la pauvreté. Ils ont été rédigés par la Rapporteuse sur la base d’une décennie de consultations internationales et pourraient jouer un rôle clef dans la protection et l'autonomisation des personnes qui sont le plus durement touchées par la crise économique mondiale.

L’adoption par le Conseil de ces principes représente une reconnaissance explicite par les États que l’extrême pauvreté est «une préoccupation urgente des droits de l’homme et un scandale moral. »

Les directives seront transmises dans les prochains jours à l'Assemblée générale.

(Mise en perspective : Cristina Silveiro)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...