Namibie: inclure les autochtones dans les instances politiques du pays

Écouter /

Un expert des Nations Unies a indique le 28 septembre que les communautés autochtones doivent être inclues dans tous les niveaux des instances politiques de la Namibie. Il a souligné que le gouvernement doit travailler avec les autochtones tout en s'engageant à respecter leurs identités uniques.

«Comme de nombreux autres pays à travers le monde qui ont connu la colonisation européenne et des vagues de migrations, les groupes autochtones qui sont en minorité en Namibie ont subi des injustices du passé qui les laissent actuellement démunis à des degrés divers», a déclaré le Rapporteur spécial sur les droits des peuples autochtones, James Anaya, à la fin de sa mission de neuf jours en Namibie.

«Les autochtones de la Namibie m’ont exprimé leur ardent désir d’une plus grande participation à la prise de décisions à tous les niveaux. Cela pour qu'ils soient en mesure de véritablement définir leurs propres priorités de développement, et de retrouver ou de renforcer leurs droits sur les terres et les ressources naturelles, en particulier les terres auxquelles ils sont culturellement attachés”, a-t-il ajouté.

Il a rappelé la Déclaration des Nations Unies sur les droits des peuples autochtones, qui stipule que les peuples autochtones ont le droit de maintenir leurs identités et cultures distinctes comme base de leur développement et de leur place dans le monde.

Au cours de sa mission, le Rapporteur spécial a visité la capitale namibienne, Windhoek, et les régions de Tsumkwe, West Caprivi, Okuakuejo et Opuko. Il a rencontré des représentants et des membres de groupes autochtones ainsi que des représentants du gouvernement, des organisations non gouvernementales et des agences de l'ONU.

James Anaya présentera un rapport sur sa visite en Namibie à la prochaine session du Conseil des droits de l'homme, à Genève.

(Mise en perspective : Jean-Pierre Amisi Ramazani)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...