Mutation génétique : quand l'AIEA s'inspire de Dame Nature pour nourrir la planète

Écouter /

Pierre Lagoda, responsable de la sélection végétale et génétique à l’AIEA, donne des plants de bananiers mutants aux participants à la 54e Conférence de l’AIEA . (Photo: D. Calma / AIEA)

Retour sur la tenue, à Vienne, en Autriche, de la Conférence générale de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) et de son Forum scientifique sur l'alimentation. Et ce alors que près d’un milliard de personnes souffrent de la faim.

Or, d'ici 40 ans, il y aura neuf milliards de personnes à nourrir et les agriculteurs devront produire 70% d'aliments en plus. Un challenge auquel tente de répondre durant deux jours le Forum scientifique de l'AIEA sur le thème alimentation pour l'avenir : relever les défis avec des applications nucléaires.

Pour en savoir plus, Florence Westergard a joint Pierre Lagoda chef de la section amélioration des plantes et de la section génétique à l'AIEA.

(Interview : Pierre Lagoda, chef de la Section amélioration des plantes et de la section génétique à l'AIEA; propos recueillis par Florence Westergard)

Pour en savoir plus sur comment l'AIEA aide les pays à augmenter leur production alimentaire, écoutez l'intégral de l'interview de Pierre Lagoda Écouter /
Classé sous Dossiers.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
12/12/2017
Loading the player ...