Elio Di Rupo : Kagame et Kabila doivent travailler ensemble pour mettre fin à la rébellion

Écouter /

Quelques heures à peine avant la tenue du Sommet des Grands lacs au Siège de l'ONU à New York Elio Di Rupo, Premier Ministre de la Belgique, a déclaré que la recrudescence de la violence ces derniers mois et la rébellion du M23 sont une grande préoccupation pour le Gouvernement belge, en particulier en raison de l'impact grave sur les populations locales.

La Belgique appelle les pays de la région à intensifier leurs efforts pour mettre fin à la rébellion en cours. Elle plaide également pour la résolution des causes profondes de l'instabilité de cette région des Grands Lacs.

À cet égard, dans une interview exclusive accordée à la Radio des Nations Unies, le Premier Ministre a salué les efforts entrepris ainsi que l'initiative du Secrétaire général d'y consacrer ce jeudi une rencontre de haut niveau.

« Le Ministre belge des affaires étrangères y participera », a-t-il assuré, en réaffirmant que l'intégrité territoriale de la RDC doit être respectée. Tout soutien extérieur aux mutins doit cesser. C'est pourquoi, la Belgique demande à chaque pays de la région des Grands Lacs de s'engager à respecter la souveraineté du Congo et encourage aussi les autorités congolaises à mettre en œuvre les réformes nécessaires dans l'armée et la police afin de rétablir l'état de droit sur l'ensemble du territoire dont l'est du Congo.

Toujours au micro de la Radio des Nations Unies, le Premier Ministre a indiqué que la Belgique était prête à travailler à la restauration de la confiance entre les pays de la région pour sortir le plus rapidement possible de cette situation dramatique pour les populations, mais s'est prononcé surtout en faveur d'un dialogue direct entre Joseph Kabila et Paul Kagame.

Interview : Elio Di Rupo, Premier Ministre de la Belgique, propos recueillis par maha Fayek

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...