Côte d'Ivoire : revoir le Plan cadre de l'ONU pour l'aide au développement (UNDAF)

Écouter /

Le Coordonnateur du systéme des Nations Unies en Côte d’Ivoire, Ndolamb Ngokwey

L'atelier de lancement et d'orientation de la révision du Plan cadre des Nations Unies pour l'aide au développement (UNDAF) s'est ouvert, le mardi 18 septembre 2012, à Abidjan, en présence du Représentant spécial adjoint des Nations Unies pour la Côte d'Ivoire, Coordonnateur Résident, Ndolamb Ngokwey et du Ministre d'Etat, Ministre du Plan et du Développement Albert Toikeusse Mabri.

Revenant sur les motifs de cette révision, le Ministre Mabri a rappelé que le Gouvernement et le Système des Nations Unies (SNU) avaient paraphé l'UNDAF pour la période 2012-2013. Son suivi avait démontré en avril 2012, le succès de ce plan avec la nécessité de l'adapter aux nouvelles priorités nationales qui ambitionnent de faire de la Côte d'Ivoire, un pays émergent en l'an 2020. Mais pour y parvenir, selon le Ministre du plan, les efforts du SNU doivent être renouvelés. Rappelant que « l'UNDAF est un outil de développement flexible », il a souligné que « le cadre stratégique commun de coordination des activités opérationnelles des Nations Unies est en lien avec les priorités nationales de développement ».

Selon le Ministre Mabri, Il était apparu nécessaire pour les Nations Unies qui accompagnent le gouvernement dans sa politique de développement, d'aligner leurs interventions sur les priorités nationales de développement telles que définies dans le Plan National de Développement (PND) et de faire correspondre le cycle de programmation de l'UNDAF à celui du PND. « La cérémonie de ce jour consacrée au lancement du processus de révision de l'UNDAF est déjà un début de réponse au souhait exprimé par le Gouvernement. Il est une autre preuve de l'engagement du SNU aux côtés de notre pays et en faveur de son développement durable » s'est félicité le Ministre d'Etat, Ministre du Plan et du Développement, Albert Toikeusse Mabri, à l'ouverture des travaux.

Le Coordonnateur Résident du Système des Nations Unies, Ndolamb Ngokwey, a félicité le Ministre du Plan pour le travail réalisé dans l'élaboration et l'adoption du Plan National de Développement (PND) pour la période 2012-2013. Selon Ngokwey, l'exercice de révision de l'UNDAF s'inscrit dans la volonté du Système des Nations Unies de mettre en œuvre le principe de la Déclaration de Paris. Le Coordonateur Résident a également indiqué que la révision de l'UNDAF devrait permettre aux Nations Unies d'aligner leurs interventions sur les priorités de développement du gouvernement, telles que définies par le PND. « Compte tenu des défis majeurs, nous nous focaliserons davantage sur les domaines où nous pouvons apporter des réformes dans l'équité. La révision de l'UNDAF est aussi une opportunité pour nous d'engager le dialogue avec le Gouvernement, les partenaires, les financiers, la société civile et même le secteur privé sur ce qui a marché ou non afin d'en tirer les leçons et de mettre en place un mécanisme efficace de partenariat pour maximiser l'impact de nos interventions. Nous allons profiter de cette occasion pour jeter les bases pour une coordination plus efficiente », a-t-il expliqué.

(Reportage : Bob Quenum d'ONUCI FM)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...