Coopération Sud-Sud : favoriser l’intérêt mutuel et la solidarité, selon Ban Ki-moon

Écouter /

Le Secrétaire général Ban Ki-moon

À l’occasion de la Journée des Nations Unies pour la coopération Sud-Sud, le Secrétaire général de l'ONU a rappelé le 12 septembre que la décennie écoulée avait montré à quel point le partenariat peut être le moteur du développement.

« Plus d’enfants fréquentent l’école, plus de mères survivent à la grossesse et à l’accouchement, plus d’enfants aujourd’hui en bas âge arriveront à l’âge adulte », s’est félicité Ban Ki-moon dans son message.

Malgré les très bons résultats enregistrés par de nombreux pays en développement, de larges poches de pauvreté persistent dans les pays du Sud, même dans les pays émergents dont l’économie connaît une croissance rapide. « Cela nous rappelle, hélas, que les richesses engendrées par une économie en plein essor ne se répartissent pas toujours équitablement et que nous devons œuvrer en faveur d’une répartition plus juste de la prospérité », a souligné le Secrétaire général.

« Alors que nous observons cette Journée des Nations Unies pour la coopération Sud-Sud, je m’engage à renforcer encore davantage l’appui apporté à cette collaboration fructueuse, car elle peut permettre d’améliorer les conditions des pays du Sud. Cette amélioration aura des retombées dans le monde entier », a déclaré Ban Ki-moon.

(Mise en perspective : Jean-Pierre Amisi Ramazani)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
19/10/2017
Loading the player ...