Conseil de sécurité: le nucléaire iranien au menu des débats

Écouter /

Gérard Araud, Représentant permanent de la France auprès des Nations Unies

Néstor Osorio, le Représentant permanent de la Colombie et Président du Comité du Conseil de sécurité créé par la résolution 1737 de 2006 qui impose des sanctions contre l'Iran, a présenté ce matin les activités menées par cet organe subsidiaire du Conseil au cours des trois derniers mois.

 

Le rapport du Comité des sanctions a été plutôt axé sur le suivi, en cours, concernant des notifications d'États Membres de violations par l'Iran des sanctions imposées par la résolution 1337.

 

Les 15 membres du Conseil de sécurité se sont exprimés au cours de la réunion. La France, le Royaume-Uni et les Etats-Unis ont axé leurs discours autour de la résolution du Conseil de l'AIEA du 13 septembre 2012, condamnant la course de l'Iran à l'atome.

 

Gérard Araud, le Représentant permanent de la France à l'ONU a notamment rappelé que, depuis dix ans, l'Iran n'a pas été en mesure d'apporter à l'Agence internationale de l'énergie atomique la preuve que ses activités nucléaires sont exclusivement destinées à des fins pacifiques.

 

Des pays comme le Pakistan, l'Inde ou la Chine favorisent amplement la voix du dialogue et souhaitent plus de représentativité des pays du Tiers monde au sein du Comité des sanctions pour garantir son objectivité.

 

La résolution 1737 impose des sanctions contre la République islamique d'Iran et un embargo sur tous les matériels, échanges financiers et autres transactions entreprises qui seraient liés au programme nucléaire de ce pays.

 

(Mise en perspective de Maha Fayek; avec un extrait sonore de Gérard Araud, Représentant permanent de la France aux Nations Unies).

Classé sous Conseil de sécurité, L'info.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...