Ban Ki-Moon : l'ONU doit être à la hauteur des défis du moment

Écouter /

Le Secrétaire général Ban Ki-moon

Au lendemain de l'ouverture officielle de la 67ème session de l'Assemblée générale des Nations Unies, Ban Ki-moon, a tenu, en début d'après-midi, à New York, une conférence de presse. Devant les journalistes, le Secrétaire général de l'ONU a déclaré que la session se tient dans un contexte de violence généralisée liée à l’intolérance.

Le Secrétaire général a estimé que les nombreuses questions abordées au cours de la session reflètent une période de crise et de transition. Il a indiqué que 123 chefs d’État et de gouvernement, vice-Premier Ministre et ministres des affaires étrangères prendront part au débat général. A n'en pas douter, la détérioration de la situation en Syrie est au centre des préoccupations.

Ban Ki-moon a indiqué que le Représentant spécial conjoint de l'ONU et de la Ligue arabe, Lakhdar Brahimi poursuit ses efforts en vue d'un processus de transition. La semaine dernière, il a rencontré le président Bashar al-Assad et des dirigeants de l'opposition. En parallèle, les efforts humanitaires de l'ONU et ses partenaires continuent en Syrie et dans les pays voisins.

Le Secrétaire général a rappelé qu'il y aura plusieurs mini-sommets et réunions spéciales sur la situation d’urgence au Sahel, les progrès en Somalie, les transitions encourageantes au Myanmar et au Yémen, l’instabilité en République démocratique du Congo et les relations entre le Soudan et le Soudan du Sud. Sans oublier, la menace du terrorisme, l'entrée en vigueur du Traité d'interdiction complète des essais nucléaires et le sommet sur la primauté du droit.

En ce qui concerne les Objectifs du Millénaire pour le développement, l’échéance de 2015 n’est pas loin, a souligné Ban Ki-moon, qui annoncera prochainement une initiative importante sur l'énergie durable pour tous et une autre qui place l'éducation en tête des priorités. De plus, dans moins de 24 heures, sera présenté le huitième rapport d'évaluation des Objectifs du Millénaire pour le développement alors que les membres du groupe sur le programme de l'après-2015 se réuniront pour la première fois quelques jours plus tard.

Enfin, le Secrétaire général a fait valoir que le débat général sera le premier de son second mandat. Un mandat au cours duquel il entend poursuivre cinq priorités : le développement durable, la prévention, l'émergence d'un monde plus sûr, l'aide aux pays en transition et enfin l’autonomisation des femmes et de la jeunesse. Autant de défis qui exigent davantage d'ambition de la part des dirigeants de la planète. Ban Ki-moon qui s'est engagé à faire preuve de franchise avec eux sur les progrès qui restent à réaliser. A l’heure de la montée des inégalités et du chômage, caractérisée par une augmentation des températures et de l’intolérance, l’ONU doit être à la hauteur des challenges qui l'attendent.

(Mise en perspective : Jérôme Longué)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...