Algérie : renforcer la foi collective dans le multilatéralisme

Écouter /

Intervenant samedi, dans le cadre du débat annuel de l'Assemblée générale, le Ministre algérien des affaires étrangères, Mourad Medelci, a indiqué que son pays fait le pari que la foi collective dans le multilatéralisme saura fédérer les efforts de la communauté internationale pour tracer des perspectives et dépasser les incertitudes persistantes de ces mutations. Il a fait valoir que l'interdépendance implique que tous, nous avons le droit de participer aux Solutions. Le ralentissement de l’économie mondiale affecte de nombreux pays, dont les pays développés qui font face, notamment, à la crise des dettes souveraines et à la hausse du chômage.

Pour le chef de la diplomatie algérienne, des efforts sont requis pour éviter que cette situation ne se propage à d’autres régions du monde, en particulier, l’Afrique. Les Nations Unies et les Institutions de Bretton Woods doivent agir en Complémentarité. Des signaux clairs et urgents sont requis pour accompagner Ce mouvement de cohésion politique et de coordination macro économique.

En ce qui la concerne, l’Algérie prend sa part de responsabilité. Elle a consenti des sacrifices et mène une gestion et un contrô1e rigoureux de ses dépenses. L’Algérie a, de tout temps, plaidé pour que soient combattues les causes et pas seulement les conséquences de cette instabilité globale. Elle a insisté sur le fait que le développement, la paix et la sécurité sont indissociables et que les stratégies de l'ONU, en particulier, du Conseil de sécurité pour une paix durable, doivent être conçues en cohérence avec des politiques de développement socioéconomique.

Au plan régional, l’Algérie apporte sa contribution au processus démocratique, l'état de droit et au développement, la lutte contre la faim et la pauvreté, la promotion de la sécurité alimentaire, de l’agriculture, des infrastructures routières, sans oublier l’énergie et les synergies renouvelables, sont autant de domaines de coopération avec les pays du Maghreb et du Sahel en particulier.

Animé par le même esprit, l'Algérie partage avec les pays africains et arabes ainsi qu’avec ses partenaires, son expérience en matière de lutte contre le terrorisme et les fléaux interconnectés du crime organisé, du trafic de drogues et d’armes qui sévissent dans notre région.

L’Algérie salue les récents changements en Afrique du Nord et au Moyen Orient voulus par les peuples en quête d’idéal démocratique, de justice et de dignité. Des principes fondateurs de la Révolution algérienne.

Attachée à l’autodétermination des peuples et au respect mutuel entre les nations, l’Algérie plaide pour que le peuple du Sahara occidental exerce son droit à l'autodétermination. Nous exhortons le Maroc et le Front Polisario ÿ s’engager, de bonne foi, dans

des pourparlers formels, sous l'’égide des Nations Unies, afin de parvenir à une solution juste et durable, répondant aux normes de la légalité internationale.

L’Algérie qui fait partie du Comité de la Ligue des États Arabes chargée du suivi de la crise syrienne, a soutenu Kofi Annan, Envoyé spécial conjoint de l’ONU et de la Ligue Arabe sur la Syrie. Elle fera de m&me avec son successeur, Lakhdar Brahimi, en appuyant sa mission visant une issue pacifique et rapide la tragédie de ce pays frère.

Le ministre algérien a estimé qu'il faut tout entreprendre pour que I’AG, instance la plus représentative des Nations unies, se réapproprie toutes ses prérogatives. Dans ce contexte, les méthodes de fonctionnement du Conseil de sécurité doivent être revues dans le sens d’une démocratisation, et sa composition élargie à de nouveaux membres permanents et non permanents du monde en développement, en particulier, de l’Afrique, berceau de la civilisation.

L’Algérie vit en paix avec ses voisins depuis un demi-siècle. Elle est fière de fêter, cette année le 50ème anniversaire de son indépendance et de son accession I’ONU. Fidèle à ses principes, elle apporte sa contribution au parachèvement de la décolonisation en Afrique, au processus d’intégration régionale, tout en

renonçant volontairement aux usages non pacifiques de l'atome.

Par ailleurs, la stigmatisation de l'Islam et des Musulmans heurte les droits de l'homme et menace la coexistence pacifique entre les peuples. Aussi, le phénomène de l'Islamophobie qui se nourrit d’une idéologie xénophobe, assimilant l'Islam au terrorisme, doit-il être combattu.

L’exercice du droit légitime du peuple palestinien à la souveraineté et l’autodétermination, est la condition sine qua non d’une paix juste et durable au Moyen-Orient, empêchée par la politique d’occupation israélienne.

Le chef de la diplomatie algérienne a déclaré que la création d’une Zone exempte d’armes de destruction massive au Moyen-Orient est une mesure de confiance importante. L’Algérie s’est engagée en faveur d’un accord global et ambitieux en matière de protection de l’environnement et de promotion du développement durable. Elle tient à exprimer sa gratitude au G77 et la Chine qu’elle a l’honneur de présider, pour l’appui et la coopération constants du Groupe, qui ont permis l’aboutissement des travaux de la Conférence de Rio+20, le renforcement du Programme des Nations Unies pour l’Environnement de Nairobi ainsi que les préparatifs des prochaines Conférences sur les Changements climatiques et la biodiversité.

L’Algérie exhorte les États membres ÿ prendre leurs responsabilités pour que soient mis en oeuvre les engagements pris au titre du principe de la responsabilité commune et différenciée s’agissant, notamment, des financements, du transfert du savoir-faire et de la technologie ainsi que du renforcement des capacités dans le domaine du développement durable.

Un nouvel élan a été impulsé par le Président de la République au programme de réformes pour approfondir le processus démocratique, l'État de droit et la promotion de la femme. Les élections législatives du 10 mai 2012, ont enregistré une poussée significative de la représentation féminine avec 146 députées, représentant le tiers de la Chambre basse du Parlement.

Notre pays qui a progressé politiquement, économiquement et socialement en veillant aux libertés démocratiques, entend poursuivre ses efforts et sa politique fondée sur le principe de l'égalité des chances, inscrit dans la Constitution.

Cette démarche a permis à notre pays d’atteindre, globalement, les Objectifs du Millénaire pour le Développement avant 2015. Ce qui a valu à l'Algérie d'avoir d’avoir été choisie pour faire partie des 50 pays sélectionnés par les Nations Unies pour des consultations sur les OMD et l'Agenda du développement post-2015.

Veuillez trouver ici le texte intégral de son discours

(Mise en perspective : Jérôme Longué)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
11/12/2017
Loading the player ...