AIEA / FAO : l'énergie nucléaire au service de la sécurité alimentaire

Écouter /

Avec plus de 9 milliards de personnes pour lesquelles il faudra assurer la sécurité alimentaire d'ici 2050, l'Organisation pour l'agriculture et l'alimentation (FAO) cherche à faire des alliances innovantes pour être plus efficace, à l'instar du partenariat établi avec l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA).

Même si ce partenariat date depuis 1964, avec la création du programme « Atômes pour la paix », la FAO et l'AIEA viennent de renforcer leur collaboration en signant un nouvel accord il y a quelques semaines, et cherchent actuellement à sensibiliser la communauté internationale aux services qu'ils proposent.

C'est dans cette optique qu'ils ont tenu une conférence au Siège des Nations Unies cette semaine.

Le mot « nucléaire » suscite souvent la peur et la méfiance. Mais l'AIEA et la FAO affirment que l'usage des technologies nucléaires peut être tout à fait bénéfique dans le contexte de l'amélioration agricole, allant du soin des animaux d'élevage, à la gestion des sols et des eaux.

Parmi les exemples, il y a l'appui pour l'élimination des mouches ou autres insectes par l'introduction de mouches irradiées et stériles qui empêchent la reproduction des futures générations de ces insectes; ou encore l'identification des sources d'eaux en fonction de la détection d'isotopes qui existe déjà dans certain contextes écologiques.

(Interview : Lila Ratsfandrihamanana, Directrice du Bureau de liaison de la FAO auprès de l'ONU à New York ; propos recueillis par Cristina Silveiro

Plus d'information sur comment l'énergie nucléaire peut être bénéfique dans la sécurité alimentaire en écoutant l'entretien intégral de Lila Ratsfandrihamanana Écouter /
Classé sous Reportages.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...