Abrogation universelle de la peine de mort : l'initiative de la la France et le Bénin

Écouter /

A l'initiative de la France et du Bénin, qui préside l'Union africaine, une réunion de haut niveau, rassemblant une vingtaine de ministres a eu lieu ce jeudi au Siège des Nations Unies en vue de promouvoir l'abrogation universelle de la peine de mort. S'adressant aux journalistes à l'issue de la réunion, le Ministre français des affaires étrangères, Laurent Fabius, a souligné la nécessité de cette suppression par trois arguments principaux.

D'abord la peine est inefficace pour lutter contre la criminalité. Ensuite, la peine de mort est par définition irréversible. Or, il y a des erreurs judicaires. Enfin, la peine de mort est inhumaine, elle est contraire aux droits de la personne humaine.

Laurent Fabius a aussi noté que malgré l'augmentation des abrogations de droit ou de fait de la peine de mort, on voit aussi des pays qui après avoir imposé un moratoire, se remettent à la pratiquer, sans oublier les pays, dont certains sont très importants, qui n'ont cessé d'y avoir recours. Aussi, il faut intensifier la campagne d'abrogation universelle et il n'y a pas de meilleur endroit pour le faire que les Nations Unies.

De son côté, le Ministre béninois des affaires étrangères, Nassirou Bako-Arifari a mis l'accent sur les efforts visant les 21 pays africains qui ont imposé un moratoire sur la peine de mort. Le Ministre a lui aussi justifié la campagne commune d'abrogation. Il a fait valoir que près de deux tiers des États Membres de l'ONU qui ne mettent plus en œuvre la peine de mort.

Il a fait valoir qu'il faut aller au-delà du moratoire, pour éviter les situations de réversibilité. Car un pays comme la Gambie, après 27 ans de moratoire, est revenu sur sa décision et a mis en œuvre la peine capitale.

En fait, a poursuivi Nassirou Bako-Arifari, le ministre béninois, il incombe plus que jamais aux dirigeants politiques de faire progresser leur opinion publique dans le sens de l'abrogation universelle de la peine de mort.

(Mise en perspective :Jérôme Longué avec des extrait sonores de Laurent Fabius et de Nassirou Bako-Arifari)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...