67ème session : Vuk Jeremić pour une « Assemblée de la paix »

Écouter /

Vuk Jeremić

Une « Assemblée de la paix », c'est la vision dans laquelle Vuk Jeremić  le Président de l'Assemblée générale des Nations Unies a annonce vouloir inscrire la 67ème session de l’Assemblée, en lançant le débat annuel ce mardi.

Le jeune Ministre des affaires étrangères serbe a dit venir d'un pays « fier d'être démocratique », « passé, comme beaucoup d'autres, par des périodes de tragédie et de gloire », pays qui se trouve aujourd'hui devant la communauté internationale, moins de deux décennies après avoir été exclu de cette même salle : confiant et déterminé à faire avancer les causes communes de l'humanité.

Pour Vuk Jeremić  nous vivons dans un monde véritablement interdépendant– un monde qui est repu de ruptures et en évolution, où un nombre croissant d'États cherchent à s'impliquer sur la scène internationale et où le pouvoir est diffus; un monde où les acteurs ne se limitent plus qu'aux Etats; un monde où les populations cherchent davantage à avoir leur mot à dire sur leur destin, à l'instar des printemps arabes.

Vuk Jeremić  souhaite un monde où la paix pourra triompher et le droit international prévaloir. Pour lui, l'Assemblée générale est le « panthéon d'espoir des peuples du monde », dans lequel chaque pays a les “mêmes droits et adhère aux mêmes principes”. L'Assemblée doit se vouer à la résolution des conflits par des moyens pacifiques– négociations, médiation, arbitrage et justice.

Pour que le monde arrive à s'entendre, Vuk Jeremić  prône un développement matériel de la planète qui soit inclusif et durable. Il veut aussi renforcer la collaboration entre l'Assemblée générale et les institutions financières internationales à l'instar du G20 et enfin s'appuyer sur l'Alliance des civilisations, le tout pour créer un véritable partenariat pour le 21ème siècle.

(Mise en perspective : Cristina Silveiro)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
17/10/2017
Loading the player ...