Syrie : Valérie Amos sur le terrain pour rencontrer les responsables humanitaires

Écouter /

La Secrétaire générale adjointe des Nations unies aux Affaires humanitaires, Valérie Amos, est arrivée mardi en Syrie pour discuter “de la détérioration de la situation humanitaire” causée par les violences qui ravagent le pays depuis 17 mois. Parallèlement, l’Organisation de coopération islamique met la pression sur la Syrie.

Valérie Amos doit rencontrer des dirigeants gouvernementaux et des responsables humanitaires, dont le chef du Croissant rouge arabe syrien, ainsi que les familles affectées par le conflit. Son déplacement “vise à attirer l’attention sur la détérioration de la situation en Syrie et examiner l’impact du conflit sur la population restée aur place ou celle qui a fui vers d’autres pays, dont le Liban”.

Elle souhaite s'entretenir avec les représentants du Croissant Rouge syrien et les autres partenaires humanitaires. Elle doit également se rendre au Liban, un pays qui accueille un grand nombre de réfugiés syriens.

Selon le Haut Commissariat de l’ONU aux réfugiés, plus 37.000 Syriens y ont trouvé refuge.

Sur le terrain, les combats se poursuivent à Alep, Damas et d'autres régions. Plus de 21.000 personnes ont été tuées en Syrie depuis le début de la révolte en mars 2011, selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme. Environ deux millions de personnes ont été affectées par la crise et selon les chiffres de l'ONU on compte plus d’un million de déplacés.

L’armée syrienne est entrée lundi à Seif al-Dawla, un quartier tenu par les rebelles dans l’ouest d’Alep (nord), quelques jours après avoir repris un premier quartier aux mains des insurgés également dans l’ouest, celui de Salaheddine.

Elle semble contrôler ce dernier en grande partie même s’il y a des poches de résistance. A Damas elle poursuit sa campagne de perquisitions et d’arrestations entamée lundi. Mais dans la province de Damas, les habitants sont en train de fuir la localité de Qaboun de peur d’une opération des forces armées qui ont pilonné dans la nuit de lundi à mardi les localités de Daraya et de Madamiya.

(Mise en perspective de Maha Fayek ; propos recueillis par Jérôme Longué.)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
19/10/2017
Loading the player ...