Syrie : le HCR n’a pas pu faire entrer l’aide humanitaire dans Alep

Écouter /

Des réfugiés syriens fuient les violences

Le Haut commissariat de l’ONU pour les réfugiés se prépare à mettre sur pied des « plans d’urgence » en vue d’une éventuelle intensification du conflit syrien. Cette décision des services d'Antonio Guterres interviennent alors que l’agence onusienne s’est trouvée hier jeudi dans l’incapacité de faire entrer de l’aide humanitaire à Alep, toujours en proie à des violences meurtrières, en raison du bouclage de la ville par les militaires.

« Il était impossible hier d’envoyer des articles de secours additionnels, car la ville a été bouclée par les forces militaires », a déclaré une porte-parole du HCR, Melissa Fleming, lors d’un point presse ce vendredi à Genève.

Avec l’ampleur des combats à Alep, cela devient de plus en plus difficile pour les humanitaires d'agir. Le HCR fait également état d’une absence complète de couverture pour les téléphones portables et de connexion pour internet à Alep. Conséquence de ces combats, entre 400 à 600 personnes arrivent chaque jour en Turquie, la plupart venant d’Alep et des villages voisins.

Selon Melissa Fleming, porte-parole du HCR, les civils qui ne peuvent quitter Alep, continuent de se refugier dans les écoles, universités et mosquées. Plus de 7.200 personnes ont ainsi trouvé refuge dans 45 écoles et six dortoirs.

Par ailleurs, l’Agence de l’ONU pour les réfugiés palestiniens, UNRWA, a confirmé que 20 personnes avaient été tuées et dix autres blessées à Yarmouk, dans la région de Damas.

Toujours à Damas, des groupes armés ont tiré sur les jambes d’un réfugié soudanais, tandis qu’un jeune réfugié iraquien a essuyé des tirs et est décédé à l’hôpital.

(Mise en perspective d'Alpha Diallo à Genève ; avec un extrait sonore de Melissa Fleming, porte-parole du HCR)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...