Syrie: Ban Ki-moon condamne le meurtre de centaines de civils à Daraya

Écouter /

Le Secrétaire général Ban Ki-moon

Le Secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, a fermement condamné lundi le meurtre de centaines de civils dans la ville syrienne de Daraya, et a appelé à une enquête immédiate sur l’incident.

«Le Secrétaire général condamne fermement ce crime odieux et brutal», a déclaré son porte-parole, Martin Nesirky, devant les journalistes au Siège de l’ONU à New York. “Il faut une enquête immédiate, menée de manière indépendante et impartiale, pour juger les responsables de ce crime.”

Selon les médias, plus de 200 corps ont été retrouvés à Daraya, dans la banlieue sud-ouest de la capitale, Damas, après que les troupes gouvernementales syriennes ont pris d’assaut la ville samedi, dans le cadre, de ce qui la télévision d’Etat a décrit comme une opération antiterroriste. Des militants ont affirmé que la plupart des victimes étaient des civils.

“C’est encore un autre exemple flagrant du manque de protection des civils en Syrie et de la nécessité urgente de prévenir de nouvelles pertes en vies humaines», a dit Martin Nesirky.

La Syrie est ravagée par la violence, alors que plus de 17.000 personnes, essentiellement des civils, ont été tués depuis le début du soulèvement contre le président Bachar al-Assad, il y a 17 mois.

Le nombre de personnes fuyant le pays a augmenté considérablement au cours du week-end, avec pas moins de 2.000 personnes qui ont traversé la frontière de la Syrie avec la Jordanie en une seule nuit, selon le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF), qui a lancé un appel urgent de fonds supplémentaires pour répondre aux besoins de santé et de protection d’un nombre croissant d’enfants syriens réfugiés avec leurs familles en Jordanie.

Selon l’UNICEF, quelque 17.000 personnes – dont la moitié sont des enfants – sont à l’abri dans le camp de réfugiés de Za’atari dans le nord de la Jordanie, mais le nombre augmente chaque jour , avec l'arrivée de centaines de personnes en provenance de la Syrie.

“Nous nous attendons à accueillir 70.000 personnes au camp Za’atari ici la fin de cette année», a déclaré la Représentante de l’UNICEF en Jordanie, Dominique Hyde, dans un communiqué. «Nous devons agir maintenant parce que ce sont les enfants qui continuent de souffrir le plus. Donc, il nous faut davantage de financement pour intensifier les activités de nos interventions d’urgence. ”

L’agence lance un appel de 54 millions de dollars pour couvrir les besoins d’urgence des réfugiés syriens qui ont trouvé refuge dans le camp Za’atari et dans les communautés environnantes.

(Mise en perspective : Jérôme Longué)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...