Somalie : ferme condamnation des assassinats de journalistes

Écouter /

Augustine Mahiga, Représentant spécial pour la Somalie, avec des troupes de l’AMISOM (Photo ONU/Stuart Price)

Condamnant vigoureusement les assassinats d’un agent d’information du gouvernement et d’un journaliste en Somalie dans des incidents séparés, le Représentant spécial de Ban Ki-moon en Somalie a lancé un appel aujourd’hui à la fin de la “culture de l’impunité” qui menac la presse libre qui lutte pour sortir la Somalie de deux décennies d’anarchie.

Il faut empêcher tous ceux qui sont prêts à utiliser la violence pour servir leurs intérêts personnels de compromettre les libertés fondamentales de la presse et des journalistes a réitéré Augustine Mahiga.

Yusuf Ali Osman, un journaliste chevronné largement connu sous le nom de Yusuf-Farey et qui a déjà servi en tant que directeur de Radio Mogadiscio, a travaillé en tant que Directeur des  Relations avec les médias du ministère somalien de l’Information. Il a été abattu alors qu’il se dirigeait vers son bureau dimanche dans la capitale, Mogadiscio.

Mohamed Ali, connu sous le nom Buniste et qui a travaillé pour la voix de la démocratie et pour des publications en ligne, aurait été tué par une balle perdue alors qu’il regardait un match de football.

Après des décennies de guerre, la Somalie s'est engagée dans un processus de paix et de réconciliation nationale, grâce à l'adoption d'une nouvelle constitution; la mise en œuvre d’une Feuille de route pour marquer la fin d'une transition politique et organiser des élections libres et transparentes dans le pays.

Mise en perspective de Maha Fayek

Classé sous Droit et crime, L'info.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...