Sierra Léone : l’épidémie de choléra prend de l’ampleur

Écouter /

Latrines à ciel ouvert dans un bidonville de Kroo Bay, dans la capitale sierra léonaise, Freetown (Photo : Anna Jefferys/IRIN)

Des flambées de choléra sont signalées en Sierra Leone, mais aussi en Guinée Conakry, au Niger et au Nord du Mali. Freetown a déclaré l'état d'urgence, le nombre de cas depuis janvier atteignant près de 11 189 cas et 203 décès, dont plus de la moitié dans les cinq dernières semaines.

Le rapport sur la situation du choléra révèle que 203 personnes sont décédées sur près 11 200 cas recensés entre le 1er janvier et le 18 août dernier. Selon l'Organisation mondiale de la santé, l’épidémie affecte dix des 12 districts de la Sierra Leone. La région la plus sévèrement affectée, en termes de nombre de cas cumulés, est l’Ouest (comprenant la capitale, Freetown) où ont été comptés une soixantaine de  décès sur 5000 cas.

Les cas de cholera ont augmenté depuis la mi-juillet et le début de la saison des pluies. Dans ces conditions, le président sierra léonais, Ernest Koroma, a qualifié l'épidémie d'«urgence» nationale et a mis sur pied une équipe de travail pour contenir le choléra.

Face à cette flambée, l'OMS a envoyé sur place une équipe d'épidémiologistes et de spécialistes du choléra.

Selon Glenn Thomas, porte-parole de l'OMS, aucune restriction de voyage n'est recommandée en Sierra Leone.

Par ailleurs, des flambées de choléra ont également été signalées en Guinée Conakry, au Nord du Mali et au Niger.

Le Choléra se traduit essentiellement par des diarrhées qui faute de soins, peuvent être fatales.

(Mise en perspective d'Alpha Diallo à Genève ; avec un extrait sonore de Glenn Thomas, porte-parole de l'OMS)

Classé sous L'info, Santé.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
11/12/2017
Loading the player ...