Séminaire : l'inclusion sociale des migrants passe par l'éducation et la santé

Écouter /

Des migrants sub-sahariens en attente pour quitter la Libye (Photo : OIM)

Un séminaire sur le thème « Inclusion sociale des migrants : Accès à l'éducation et aux services de santé » a débuté ce matin au Siège des Nations Unies à New York. Cette rencontre est organisée conjointement par l'UNITAR, l'Institut des Nations Unies pour la formation et la recherche ; l'OIM, l'Organisation internationale pour les migrations, ainsi que le FNUAP, le Fonds de l'ONU pour la population. José Miguel Guzman, Chef de la sous-division « population et développement » au FNUAP, explique le phénomène de la population et des migrations et exprime les attentes de son organisation à l'issue de ce séminaire.

Selon les estimations de l'OIM, le nombre total de migrants internationaux s’est accru ces dix dernières années, passant de 150 millions de personnes en 2000 à 214 millions de personnes aujourd’hui. Une personne sur 33, dans le monde, est aujourd’hui un migrant. Cependant, le pourcentage du nombre de migrants par rapport à la population mondiale est resté relativement stable, puisqu’il n’a augmenté que de 0,2 % ces dix dernières années, passant de 2,9 à 3,1 %.

L'OIM ajoute que le phénomène migratoire s’est étendu et touche davantage de pays. La part de la population mondiale de migrants présente dans les dix principaux pays de destination est moins élevée qu’en 2000.

Les rapatriements de fonds ont connu une croissance exponentielle, passant de 132 milliards de dollars en 2000 à quelque 440 milliards de dollars en 2010, malgré un léger recul sous l’effet de la crise économique actuelle.

(Extrait sonore : José Miguel Guzman, Chef de la sous-division « population et développement » au FNUAP; propos recueillis par Jean-Pierre Amisi Ramazani)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...