Sahel : l'UNICEF inquiet de l'augmentation des cas de malnutrition aiguë sévère au mois d'août

Écouter /

Allasane, 7 mois, pris en charge dans un centre pour enfants sévèrement malnutris- Photo:UNICEF

Le Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF), évoquant la situation au Sahel, a déclaré que la situation avait été aggravée par une récente épidémie de choléra dans de nombreuses régions d'Afrique de l’Ouest, qui met davantage de personnes, en particulier les enfants, à risque. La semaine prochaine, le Fonds s’attend à voir le pic des admissions d’enfants souffrant de malnutrition aiguë sévère dans les centres de traitement à travers le Sahel. La situation risque d'être aggravée dans le nord du Niger, par des récoltes menacées par l’arrivée des criquets pèlerins Environ 1.200 hectares de cultures ont été traités par des équipes de lutte antiacridienne ces quatre dernières semaines.

Au Niger, le pays le plus touché dans la région, environ 161 000 enfants de moins de cinq ans ont été touchés par la malnutrition aiguë sévère depuis le 8 juillet, et beaucoup ont été touchés par la malnutrition aiguë modérée et ont été admis et traités dans plus de 2.000 centres d’alimentation à travers le pays. Il y a eu une moyenne quotidienne de 1 000 nouveaux cas de malnutrition aiguë sévère depuis le milieu du mois d'avril. Au Tchad, 73, 630 enfants de moins de cinq ans ont été admis pour le traitement de la malnutrition aiguë sévère. Cela représente un doublement de la charge de travail mensuelle de nouvelles admissions par rapport à 2010.

(Extrait sonore : Sarah Crowe, porte-parole de l'UNICEF à New York; propos recueillis par Jérôme Longué)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
12/12/2017
Loading the player ...