RDC : les ONG pour la réhabilitation des magistrats révoqués

Écouter /

Les défenseurs des droits de l'homme, réunis au sein de l'Association congolaise pour l'accès à la justice (ACAJ) et le Comité des observateurs des droits de l'homme, réclament la réhabilitation « des magistrat qui ont été arbitrairement révoqués ou mis en retraite par des ordonnances présidentielles ». Ils ont formulé cette recommandation dans un cahier de charges remis mardi 21 août au Conseil supérieur de la magistrature (CSM), au cours de la troisième session extraordinaire de cette institution judicaire.

Les participants à cette rencontre ont également dénoncé « la corruption et le manque d'indépendance des magistrats congolais » ainsi que « l'obstruction faite aux poursuites judiciaires contre les auteurs des crimes internationaux en RDC ». Certains magistrats accusent l'ancien ministre de la Justice, Luzolo Bambi d'avoir révoqué 96 de leurs collègues en 2009.

A l'ouverture de la session des magistrats, vendredi 17 août, le rapporteur du collectif des magistrats renvoyés, Alidor Kabambi Beia, a déclaré que « le CSM est le seul organe qui devrait décider sur un motif de révocation d'un magistrat dans ses chambres appelées chambres provinciales ou nationales de discipline ».

(Extrait sonore : Alidor Kabambi Beia, rapporteur du collectif des magistrats renvoyés ; propos recueillis par Radio Okapi)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...