« Pas de sécurité alimentaire sans sécurité de l’eau », affirme la FAO

Écouter /

La sécheresse sévissant dans certaines parties du monde a compromis la production céréalière mondiale et contribué à l’envolée des prix alimentaires quasiment tous les deux ans depuis 2007, a annoncé lundi 27 août,  l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture. La FAO souligne la nécessité d’économiser l’eau tout au long des étapes de la production alimentaire.

Cette annonce fait partie des messages clés que la FAO entend transmettre à la Semaine mondiale de l’eau qui se tient à Stockholm. La manifestation annuelle rassemble des décideurs et des experts du monde entier appelés à se concerter sur les questions pressantes liées à l’eau et à sa gestion.

Dans une allocution prononcée à la cérémonie d’ouverture, le Directeur général de la FAO, José Graziano da Silva, a souligné qu’il « ne peut y avoir de sécurité alimentaire sans sécurité de l’eau ». Le rapport récemment publié par l’Organisation, « L’État des ressources en terres et en eau pour l’alimentation et l’agriculture », met en garde contre la pénurie croissante et la pollution de l’eau qui compromettent de plus en plus les systèmes mondiaux de production vivrière.

A cet égard, la FAO propose un nouveau cadre de gestion de l’eau dans l’agriculture, qui préconise de mettre l’accent sur les domaines suivants : la modernisation des canaux d’irrigation ; un meilleur stockage des eaux de pluie au niveau des exploitations ; le recyclage et la réutilisation des eaux usées ; la lutte contre la pollution ; et la substitution et la réduction des gaspillages alimentaires.

(Mise en perspective : Jean-Pierre Amisi Ramazani)

Classé sous Crise alimentaire, L'info.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
11/12/2017
Loading the player ...