PAM : l'hommage d'Ertharin Cousin aux héros

Écouter /

Chaque jour dans le monde, les travailleurs humanitaires aident des millions de personnes, peu importe qui ils sont et où ils se trouvent. Beaucoup d’entre nous et nos collègues de travail opèrent dans les endroits les plus difficiles – isolés, inaccessibles, frappés par des catastrophes ou des conflits – à leurs risques et périls, pour servir ceux qui sont dans le besoin.

C'est en ces termes qu' d'Ertharin Cousin, Directrice exécutive du Programme alimentaire mondial (PAM) a rendu hommage aux humanitaires à l'occasion de la journée mondiale de l'aide humanitaire.

Ertharin Cousin a une forte pensée pour ces collègues du PAM comme, par exemple, les chauffeurs de camion qui roulent jusque dans des cols escarpés afin de s'assurer que l'assistance alimentaire vitale parvienne bien à ceux qui en ont besoin, ou les chargés de programme qui trouvent les meilleures méthodes pour acheminer l’assistance alimentaire aux communautés qui se reconstruisent après des catastrophes naturelles.

Elle évoque également le courage de ces travailleurs humanitaires lors de sa visite la semaine dernière au Soudan lorsqu'elle s'est rendu au chevet de Saad Yousif. Saad, qui travaille comme assistant de programme du PAM, se remettait à l’hôpital de blessures par balles reçues suite à une attaque menée le 4 Août par des hommes armés dans le Sud-Kordofan -une attaque au cours de laquelle le chauffeur du PAM Jamal Al Fadil Farag Allah est mort.

Jamal qui avait rejoint le PAM en 2005, laisse derrière lui une femme et cinq enfants. Saad est quant à lui aujourd’hui heureusement sorti de l’hôpital.

L'Hommage est certes rendu, mais Ertharin Cousin n'a pas que cela à dire. Elle estime qu'il est inacceptable que les travailleurs humanitaires se trouvent confrontés à des violences physiques, à l'intimidation, aux attaques et même à la mort dans leur lutte quotidienne pour aider les plus vulnérables dans le monde.

Malheureusement le PAM a dû, très souvent même, relever ces défis et les appréhender encore plus comme une réalité devenue commune dans la vie professionnelle, fait-elle remarquer.

Au cours de cette dernière année, 12 employés, sous-traitants et personnels partenaires du PAM ont perdu la vie en travaillant en première ligne de la lutte contre la faim en Somalie, au Soudan, en Haïti, au Soudan du Sud et en Côte d'Ivoire. D'autres ont été enlevés, blessés ou traumatisés par des actes de violence contre eux, contre leurs collègues, ou leur travail.

Mise en perspective de Maha Fayek

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
18/10/2017
Loading the player ...