OIT : éviter le fléau des ”stagiaires professionnels”

Écouter /

Depuis la crise de 2008, tant le chômage des jeunes, que le nombre de stages en entreprises n’ont cessé d’augmenter.

Observant cette tendance, l'Organisation internationale du travail (OIT) tire la sonnette d'alarme pour éviter tout risque d’abus. Pour l’OIT si dans leur ensemble les stages sont « une bonne chose », il doivent être cadrés, limités dans le temps et aller dans le sens de la formation du stagiaire.

Face au phénomène croissant des « stagiaires professionnels », le BIT recommande de limiter à un stage chaque formation, pour éviter que les jeunes diplômés enchaînent ne se retrouvent piégés.

Pour l'OIT, il importe que les stages ne remplacent jamais les postes salariés, et qu’ils puissent éventuellement déboucher sur une proposition d’emploi.

(Interview : Yves Perardel, statisticien dans l'équipe sur l'emploi des jeunes de l'OIT ; propos recueillis par Cristina Silveiro)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...