Nord-Kivu : le gouvernement dénonce le soutien du Rwanda et de l'Ouganda au M23

Écouter /

A coté de leur maison d’habitation, les membres d’une même famille suivent le passage du cortège du gouverneur du Nord-kivu, lors de sa première visite officielle à Rutshuru après le conflit -Photo: John Bompengo/ Radio Okapi

Le porte-parole du gouverneur du Nord-Kivu, Ernest Kyaviro, dénonce le renfort des troupes rwandaises et ougandaises aux côtés des rebelles du M23 au pied des collines de Mbuzi, Runyonyi et Ntamugenga dans le groupement de Bweza, en territoire de Rustshuru (Nord-Kivu).

 

Dans un entretien accordé à Radio Okapi, ce jeudi 16 août, il a précisé que ces militaires étrangers sont dotés de nouveaux matériels et équipements comme des radios Motorola et des voitures 4X4. Selon lui, cet appui est observé depuis une semaine.

 

«Nous dénonçons la continuation de l'agression par le Rwanda. Nous en informons les Nations unies et l'Union africaine. Ce pays est en train de s'entêter comme pour narguer la communauté internationale et se moque des Congolais», a déclaré Ernest Kyaviro.

 

Des sources dans la région affirment également que des troupes ougandaises seraient en train d'entrer en RD Congo via le poste-frontière de Bunagana qu'occupent les rebelles du M23 tandis que celles du Rwanda seraient concentrées dans quelques localités du territoire de Rustshuru.

 

Des voix s'élèvent désormais pour dénoncer ce que certains qualifient de «menaces graves» contre les efforts diplomatiques déjà entrepris par les pays de la Conférence internationale de la région des Grands lacs pour résorber la crise qui déchire l'Est de la RDC.

 

(Extrait sonore : Ernest Kyaviro; porte-parole du gouverneur du Nord-Kivu; propos recueillis par Radio Okapi)

 

Classé sous L'info.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
16/10/2017
Loading the player ...