L'UNICEF réaffirme son plein soutien à l'allaitement maternel

Écouter /

Allaitement maternel exclusif pendant les six premiers mois de l'enfant: c'est ce que les spécialistes recommandent aujourd'hui; parfois avec trop d'insistance.

Le Fonds des Nations Unies pour l'Enfance (UNICEF) ne rate pas l'occasion de la célébration du 20ème anniversaire de la semaine pour l'allaitement maternel, pour mettre l'accent sur son importance.

Recommandé par tous les experts, l’allaitement maternel a la cote. Dans les cours prénatals et les salles d’accouchement, on ne jure que par lui.

L’allaitement maternel n’a pas toujours été «à la mode». Au début du XXe siècle, il était bon de sevrer rapidement les bébés, devant l’épuisement des mamans qui devaient accomplir les tâches ménagères tout en élevant des familles nombreuses.

Considéré plus fiable que le lait maternel, le lait artificiel a connu ses heures de gloire dans les années 50, au grand bonheur des compagnies pharmaceutiques.

Cette époque est aujourd’hui complètement révolue. De par le monde, les autorités médicales ont remis l’allaitement au goût du jour. Gare aux mères qui ne consentiraient pas à donner la tétée à bébé.

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) et l'Unicef recommandent l’allaitement exclusif pendant les six premiers mois après la naissance. L'Unicef exprime même son soutien à des politiques nationales fortes encourageant cette pratique qui pourrait, chaque année, sauver près d’un million d’enfants âgés de moins de cinq ans.

Mais en dépit des preuves que l’allaitement maternel exclusif a un effet préventif contre la diarrhée et la pneumonie – maladies responsables de millions de décès d’enfants chaque année –, le taux mondial de l’allaitement maternel est resté relativement stable dans les pays en développement, puisqu’il n’est passé que de 35 à 39% entre 1995 et 2010.

Mise en perspective de Maha Fayek

Classé sous Femmes et enfants, L'info, Santé.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
08/12/2017
Loading the player ...