Libye : l'UNESCO exige l'arrêt immédiat de la destruction des sites soufis

Écouter /

La Directrice générale de l’UNESCO a exprimé mardi 28 août sa vive préoccupation devant la destruction et la profanation de sanctuaires soufis et bibliothèques à Zliten, Misrata et Tripoli en Libye. Irina Bokova a lancé un appel aux auteurs de ces actes pour qu'ils cessent immédiatement cette destruction.

Faisant référence à la destruction du Centre islamique de Cheikh Abdussalam Al-Asmar à Zliten, de la mosquée de Sidi Sha’ab à Tripoli, et du sanctuaire de Sidi Ahmed Zaroug à Misrata, la Directrice générale de l'UNESCO a déclaré que « la destruction de lieux d’importance religieuse et culturelle ne peut être tolérée. »

Elle a exhorté les autorités libyennes et la société civile en général à prendre leurs responsabilités pour protéger le patrimoine culturel et les sites d’importance religieuse, dans l’intérêt des générations futures. Irina Bokova s’est par ailleurs félicitée que le gouvernement libyen ait clairement condamné la destruction des sites et indiqué que l’UNESCO était prête à fournir son assistance pour leur protection et leur réhabilitation.

(Mise en perspective : Jean-Pierre Amisi Ramazani)

Classé sous Culture et éducation, L'info.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...