Gérard Araud : ''Il faut une demande formelle pour la création d'une Force de la CEDEAO au Mali''

Écouter /

Gérard Araud, Représentant permanent de la France auprès des Nations Unies et Président du Conseil de sécurité pour le mois d’août

Pour Gérard Araud, Représentant permanent de la France aux Nations Unies, il faut deux conditions pour la création d'une Force de stabilisation de la CEDEAO, madatée par le Conseil de sécurité des Nations Unies au Mali : que la Mali d'abord et que la CEDEAO ensuite fassent une demande formelle au Conseil de sécurité de l'ONU

Le Conseil de sécurité est donc dans l'attente d'une demande formelle et de la CEDEAO et du Mali. Mercredi dans un débat au Conseil de sécurité

Salamatou Husseini Suleiman, Commissaire aux affaires politiques à la CDEDEAO énumérait les objectifs d'une telle force qui aiderait le gouvernement malien à rétablir la sécurité; restructurer son armée et restaurer son intégrité territoriale au nord.

L'ONU, la CEDEAO, l'Union africaine et les pays du champ  s’inquiètent particulièrement de la situation au Nord-Mali, contrôlé par des groupes terroristes et extrémistes violents “agissant de concert avec les réseaux criminels internationaux, y compris de trafiquants de drogue et le groupe Al-Qaïda”.

(Mise en perspective de Maha fayek; avec un extrait sonore de Gérard Araud, Représentant permanent de la France aux Nations Unies)

 

Classé sous Conseil de sécurité, L'info.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
08/12/2017
Loading the player ...