Fièvre Ebola : la RDC prend des mesures pour arrêter l'expansion du virus

Virus Ebola

Désormais, tout voyageur devra remplir une fiche à son arrivée à Kinshasa, la capitale, et à tous les postes frontaliers. Le Programme national d'hygiène aux frontières, ex- direction de la quarantaine internationale, a annoncé cette mesure de contrôle le 19 août pour restreindre l'expansion de la fièvre hémorragique à virus Ebola.

Selon le Directeur national adjoint du Programme national de l'hygiène aux frontières, le Docteur Michel Musudi, cette fiche sanitaire est une manière  de récolter auprès du voyageur les symptômes de la fièvre d'Ebola.

« Cette fiche permettra de savoir où il va et les personnes qu'il devra contacter. Sur la fiche, il y a l'adresse de destination. Dans le cas où il manifestait des symptômes de la maladie au niveau de la frontière, on pourrait l'emmener dans un centre de santé. Si l'on trouve beaucoup de signes qui entrent dans la définition des cas, nous récolterons des échantillons. Et s'il s'avère que la personne est positive, on peut remonter à toute les personnes avec qui elle a été en contact ».

En effet, le Directeur de l'Institut national de la recherche bio-médicale et virologue, le docteur Muyembe a rapellé qu'il n'y a à ce jour, « ni médicament, ni vaccin contre le virus d'Ebola ». Selon lui, le seul remède contre cette maladie est de rompre la chaine de transmission. Et pour cela, il faut :

  • Isoler le malade ;
  • Protéger l'équipe médicale ;
  • Détecter toute personne en contact avec les malades ;
  • Les suivre pendant 21 jours et les isoler pour analyser leur sang en cas de fièvre.

Avant l'instauration de cette fiche aux frontières, le Comité de crise des épidémies du district d'Isiro, où les cas ont été détectés pour l'actuelle épidémie, avait pris certaines mesures pour stopper la propagation de la maladie. L'hygiène des mains et de la nourriture est fortement recommandée. Il est interdit de se serrer les mains, ni être en contact avec une personne atteinte de cette maladie. De plus, il est formellement interdit de toucher ou de laver le cadavre d'une personne décédée de la fièvre hémorragique d'Ebola.

L'épidémie d'Ebola a été déclarée en RDC la semaine dernière avec douze cas dont six décès, selon le médecin chef de district sanitaire intérimaire d'Isiro, le Docteur Jacques Gumbaluka. Le ministre de la Santé publique, Dr Félix Kabange Numbi, a affirmé le week-end dernier que cette maladie a été détectée dans le district de Dungu, à Isiro et Vianana dans la Province Orientale. « Il y a eu une alerte à Bukavu dans le Sud-Kivu. Mais les analyses sont en cours », a affirmé le ministre.

(Extrait sonore : Docteur Michel Musudi, Directeur adjoint du Programme national de l'hygiène aux frontières ; propos recueillis par nos confrères de Radio Okapi)

Classé sous Épidémie d'Ebola, L'info.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...