Côte d'Ivoire : l'ONU condamne plusieurs attaques meurtrières contre les forces gouvernementales

Écouter /

Le Représentant spécial du Secrétaire général pour la Côte d’Ivoire, Bert Koenders, a condamné fermement l’attaque perpétrée ce matin par un groupe armé non-identifié contre le camp militaire des Forces républicaines ivoiriennes (FRCI) d’Akouédo.

Situé dans un faubourg d’Abidjan, le camp d’Akouédo héberge deux bataillons, l’un des FRCI, l’autre de l’Opération des Nations Unies en Côte d’Ivoire (ONUCI).

Le groupe se serait emparé d’armes et de munitions dans l’armurerie du camp, avant de prendre la fuite. Le bilan provisoire de l’attaque est de sept morts et une dizaine de blessés graves dans les rangs des FRCI.

Suite à cette attaque, l’ONUCI a déployé des renforts pour sécuriser le camp et ses environs, ainsi que la route principale qui permet d’y arriver.

«Bert Koenders condamne également d’autres attaques perpétrées au cours du weekend contre les forces de défense et de sécurité ivoiriennes, dont une contre un commissariat de police et une autre contre un barrage des FRCI à Yopougon, un quartier d’Abidjan. Un camp des FRCI dans la ville d’Abengourou, dans l’est du pays, a également été visé », a indiqué le porte-parole du Représentant spécial dans un communiqué de presse.

Selon les informations de l’ONUCI, aucune perte en vies humaines n’a été à déplorer lors de cette dernière attaque. Des rapports font cependant état de cinq victimes à Yopougon.

L’ONUCI condamne vigoureusement ces actes de violence, a souligné le porte-parole.

(Extrait sonore : le commandant Allah Kouakou Leon, porte-parole du Ministère de la défense ; propos recueillis par Delphine Bohews Fean)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...