Côte d'Ivoire : l'ONU aide à gérer et sécuriser les stocks d'armes légères

Écouter /

En marge de la deuxième Conférence d'examen du Programme des Nations Unies pour éliminer le commerce illicite des armes légères réunie à New York jusqu'au 7 septembre, des événements parallèles, permettent aux participants d'échanger sur les nombreuses initiatives de terrain impliquant l'ONU. Comme celle lancée par l'UNMAS, le Service de lutte anti-mines des Nations Unies pour gérer, sécuriser et détruire les stocks d'armes en Côte d'Ivoire.

L'opération-pilote a été lancée en avril 2011, en coopération avec les autorités et la Commission nationale de lutte contre la prolifération des armes légères de Côte d'Ivoire. D'ores et déjà plus de 1 800 armes et 350 000 munitions ont pu être collectées. L'opération complète le mandat traditionnel dévolu à l'UNMAS depuis sa création, en 1997. Elle pourrait servir de modèle à d'autres actions menées afin d'éviter la catastrophe de l'explosion des dépôts de munitions de Brazzaville qui a fait il y a quelques mois près de 300 morts, ou encore l'incident survenus, il y a quelques mois à Chypre.

Dans le monde, l'UNMAS compte actuellement 18 programmes dans le domaine du déminage et de la sensibilisation. Le Service de lutte antimines de l’ONU coordonne les efforts déployés à l’échelle de l’ensemble du système pour éliminer les mines terrestres et les munitions non explosées et atténuer leur impact sur la vie quotidienne.

L’objectif des opérations de déminage est d’identifier les mines terrestres, munitions non explosées et bombes à sous-munitions afin d’en réduire l’impact et le danger de sorte que les populations puissent vivre dans la sécurité et que la vie économique et sociale puisse reprendre dans les meilleures conditions possibles.

La lutte anti-mines ne consiste pas simplement à retirer des mines mais englobe également des efforts visant à mettre les populations hors de danger, à aider les victimes à recouvrer leur autonomie et leur activité au sein de la collectivité et à créer les possibilités de stabilité et de développement durables.

L'ONU commémore chaque année la Journée internationale pour la sensibilisation au problème des mines et l'assistance à la lutte anti-mines. Des manifestations sont organisées partout dans le monde, en particulier dans les missions de l'ONU, ainsi qu'à Genève et à New York. En 2012, la Journée a été marquée par la campagne « Prête ta jambe » Il s'agissait, à l'exemple du Secrétaire général et de tous les membres de l'Équipe de lutte anti-mines de l'ONU, de retrousser une jambe de pantalon ou une manche pour contribuer à sensibiliser le public au problème et pour affirmer par ce geste « plus jamais de mines! ».

(Interview : Anzian Kouadja, Secrétaire exécutif adjoint de la Commission nationale de lutte contre la prolifération des armes légères de Côte d'Ivoire; propos recueillis par Jérôme Longué)

 

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
18/09/2017
Loading the player ...