Corée du Nord : Ban Ki-moon profondément préoccupé par la crise humanitaire

Écouter /

Ban Ki-moon, en tournée dans les pays des Balkans (Photo ONU/Eskinder Debebe)

En visite en Corée du Sud, Ban Ki-moon s’est dit “profondément préoccupé” par la crise humanitaire en Corée du Nord. Celle-ci s’est accentuée après les inondations et les glissements de terrains causés par des pluies torrentielles en juillet.

“Nous sommes particulièrement attentifs aux problèmes de santé des jeunes enfants et aux dégâts causés par les sécheresses et les inondations récentes”, a dit le Secrétaire général de l'ONU.

Les inondations auraient fait 169 morts, 400 disparus et 212.200 déplacés, dévastant 650 km2 de terres cultivées dans un pays déjà en proie aux pénuries alimentaires.

Pour évaluer les dégâts, des équipes de l’ONU et de la Croix-Rouge se sont rendues cet été dans les provinces affectées du Pyongan du Nord et du Sud, dans l’ouest du pays.

Dans un rapport publié lundi, les agences onusiennes et des ONG actives en Corée du Nord ont souligné le manque d’eau potable dans les régions inondées qui aggravent le risque d’épidémies de diarrhée. Elles ont distribué des kits de traitement de l’eau et plus d’un million de tablettes de purification d’eau.

Le Programme alimentaire mondial de l’ONU (PAM) a fourni 570 tonnes de blé, soit deux semaines d’alimentation pour 102.000 personnes, mais 5.000 tonnes sont indispensables à long terme.

Les besoins financiers supplémentaires sont estimés à 3,7 millions de dollars, selon les agences.

La Corée du Nord qui a connu la famine dans les années 1990 lors de laquelle des centaines de milliers de personnes auraient péri, souffre toujours de pénuries alimentaires chroniques. Une déforestation sauvage a également laissé les terres vulnérables aux inondations.

Mise en perspective de Maha Fayek

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
17/10/2017
Loading the player ...