Bangladesh : le HCR exhorte les autorités à rouvrir l’accès aux ONG qui aident les réfugiés du Myanmar

Écouter /

Le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a lancé mardi un appel aux autorités du Bangladesh pour qu’elles veillent à ce que les organisations non gouvernementales qui prêtent actuellement une assistance aux réfugiés encore non enregistrés en provenance de l’état de Rakhine, au Myanmar, puissent continuer leur travail.

Jeudi dernier, trois ONG – Médecins Sans Frontières, Action Contre La Faim and Muslim Aid UK – se sont vues notifiées par les autorités bangladeshies de suspendre leurs activités dans les camps de fortune se trouvant à proximité de la ville de Cox’s Bazar, dans le Sud-Est du Bangladesh, près de la frontière avec le Myanmar.

Si cette interdiction est appliquée, elle aurait de graves conséquences sur le plan humanitaire pour 40.000 réfugiés non enregistrés qui ont fui leur pays ces dernières années pour s’établir sur les sites de Leda et Kutupalong. Des villageois vivant à proximité seraient également touchés, dans la mesure où ils bénéficiaient eux aussi de l’aide et des services de base fournis par les ONG visées par cette interdiction.

Le HCR exhorte le gouvernement du Bangladesh à reconsidérer sa décision, conformément à sa longue tradition d’hospitalité envers les réfugiés du Myanmar. Outre les 40.000 personnes enregistrées, il y en 30.000 autres qui sont enregistrées dans les deux camps officiels dressés aux abords de Cox’s Bazar.

Parallèlement, dans l’Etat de Rakhine, le HCR suit de près l’évolution de la situation suite à des informations encore non vérifiées faisant état d’une recrudescence des violences au cours du weekend, en particulier de villages incendiés dans la ville portuaire de Sittwe. Beaucoup d’hommes jeunes auraient pris la fuite, laissant derrière eux femmes et enfants.

L’ONU et ses partenaires humanitaires ont lancé un plan visant à répondre aux besoins de 80.000 déplacés dans l’état de Rakhine depuis le début des violences interconfessionnelles début juin. Le HCR a fourni jusqu’à présent une aide d’urgence à plus de 40.000 d’entre eux, qui se sont vus remettre des bâches plastiques, des couvertures, des matelas, des moustiquaires et des ustensiles de cuisine. Le Haut Commissariat puisera dans ses stocks disponibles à Cox’s Bazar et a l’intention d’acheminer son aide par voie fluviale jusqu’à l’état de Rakhine, une fois les autorisations accordées.

(Mise en perspective : Jérôme Longué)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
18/12/2017
Loading the player ...