VIH/SIDA: les mauvaises lois qui entravent la réponse mondiale au Sida

Écouter /

Un important rapport d'une commission indépendante sur le VIH et le droit, composée de leaders mondiaux et d'experts démontre que des lois répressives entravent la réponse au VIH, coutent des vies humaines et constituent un gaspillage de ressources. Le rapport s'appuie sur des preuves de la mauvaise utilisation par des gouvernements appartenant à toutes les régions du monde du potentiel que représentent les systèmes juridiques pour lutter contre le VIH.

La Commission a ancré son rapport dans des travaux de recherche de grande envergure et des témoignages de première main apportés par plus de 1000 personnes originaires de 140 pays différents. Plusieurs exemples sont cités, dont des lois et coutumes légalement admises qui n'offrent pas aux femmes et aux filles une protection contre la violence, renforcent les inégalités entre hommes et femmes et accroissent la vulnérabilité de ces dernières au VIH. À ces lois s'ajoutent également celles qui pénalisent et déshumanisent les populations les plus exposées aux risques du VIH, dont notamment les homosexuels, les travailleurs du sexe, les transgenres et les consommateurs de drogues injectables.

Les experts concluent que des lois fondées sur des constats et le respect des droits de l'homme renforceront la réponse mondiale au Sida. De telles lois existent et doivent être mises en application à grande échelle et de manière urgente.

(Mise en perspective de Maha Fayek)

Classé sous L'info, Santé.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
18/10/2017
Loading the player ...