Sud Kivu : des milliers de déplacés restent sans assistance

Écouter /

Les habitants fuient leurs villages à cause des affrontements entre les FARDC et les groups rebelles au Nord-Kivu,. © MONUSCO/Sylvain Liechti

Le chargé du Bureau des Nations Unies pour la Coordination des affaires humanitaires au Sud-Kivu (OCHA), Claude Mululu a répertorié 790 mille personnes déplacées dans cette province dont 42% en territoire de Kalehe.

Selon le responsable de la Coordination humanitaire de l'ONU dans la région, le territoire de Kalehe est globalement tributaire de la présence et activités des groupes armés.

Selon lui, l'enclavement de ce territoire et la quasi absence de l'autorité de l'État compliquent davantage la situation.

Des sources sur place indiquent également que la précarité de la protection des civils reste une cause majeure de la crise humanitaire à Kalehe. Les humanitaires des Nations Unies reconnaissent que leur assistance reste moins efficace face aux besoins qui sont énormes.

10% des déplacées sont identifiés dans les hauts-plateaux et cette population reste sans aucune assistance. Le territoire de Kalehe aurait donc atteint un score maximal de vulnérabilité suite à ce mouvement de population dans un contexte fragile.

(Mise en perspective de Maha Fayek; et reportage de Radio Okapi )

Reportage de Radio Okapi Écouter /
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...