Soudan du Sud : le Conseil de sécurité proroge d'un an le mandat de la Mission de l'ONU

Écouter /

Des déplacés fuyant l'insécurité au Soudan du Sud

Le Conseil de sécurité a décidé jeudi de proroger jusqu’au 15 juillet 2013 le mandat de la Mission des Nations Unies en République du Soudan du Sud (MINUSS).

En adoptant une résolution à l’unanimité, le Conseil charge la Mission de protéger les civils et d’améliorer la sécurité, en l’autorisant à employer tous les moyens nécessaires, dans la limite de sa capacité et dans les zones de déploiement de ses unités. La Mission est encouragée à se rapprocher encore des collectivités locales pour faire mieux comprendre son mandat.

Le Conseil exige également du Gouvernement sud-soudanais et de toutes les parties concernées qu’ils coopèrent sans réserve au déploiement et aux opérations de la MINUSS, ainsi qu’à ses missions de surveillance, de vérification et de constatation, en garantissant la sécurité et l’entière liberté de circulation du personnel des Nations Unies.

Le représentant du Soudan du Sud, Francis George Nazario, a rappelé que son pays était pleinement attaché à une circulation sans entrave du personnel des Nations Unies et que des progrès considérables ont été accomplis dans le domaine de la consolidation des institutions publiques, même si « beaucoup reste encore à faire ».

Francis George Nazario a réaffirmé que la protection des civils était la priorité de son Gouvernement avant de se féliciter des initiatives prises par la MINUSS pour expliquer son mandat auprès de la population du Soudan du Sud.

Les défis du Soudan du Sud découlent pour une grande partie des relations difficiles avec le Soudan, a-t-il poursuivi, avant de qualifier de « réaliste » l’objectif de deux États vivant côte à côte dans la paix.

(Mise en perspective : Jérôme Longué)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...