RD Congo : le HCR lance un appel à la protection des civils des Kivu

Écouter /

Des réfugiés congolais fuyant les combats dans l'Est de la RD Congo

Le Haut Commissariat de l'ONU pour les réfugiés (HCR) a lancé un appel vendredi pour la « protection des civils piégés dans les combats à l’est de la République Démocratique du Congo (RDC) ».  D'avril au 15 juillet, les organisations humanitaires ont rapporté près 7 000 incidents de protection dans le Nord Kivu, notamment à Masisi, Walikale, Rutshuru et Beni. Des violations de droits humains qui tournent autour des abus sexuels, de la torture ou du recrutement militaire forcé.

Le HCR estime que plus de 470.000 Congolais ont été déplacés dans cette région depuis avril, dont 220.000 au Nord Kivu, 200.000 au Sud-Kivu, alors que plus de 51.000 ont fui vers l’Ouganda ou le Rwanda.

« Des dizaines de milliers de personnes ont été forcées à fuir leurs foyers dans la province du Nord-Kivu, et beaucoup d’entre elles ont cherché refuge en Ouganda ou au Rwanda », a souligné le porte-parole du HCR lors d'un point de presse ce vendredi à Genève.

Selon Andrej Mahecic, le personnel sur place du HCR a recueilli de nombreux témoignages de violations régulières des droits de l’homme dans cette région. « Cela inclut des exécutions sommaires de civils, des viols et autres abus sexuels, des tortures, des arrestations arbitraires, des attaques, des extorsions de fonds ou de vivres, des destructions de propriétés, du travail forcé, des recrutements militaires forcés, y compris d’enfants, et des violences pour raisons ethniques ».

(Interview : Andrej Mahecic, porte-parole du Haut Commissariat de l'ONU pour les réfugiés ; propos recueillis par Alpha Diallo)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...