Moyen-Orient : la stabilité régionale menacée par le conflit syrien et le blocage des relations israélo-palestinienne

Écouter /

Robert Serry, Coordonnateur spécial pour le processus de paix au Moyen-Orient, lors de la séance du Conseil de sécurité le 25 juillet 2012 (Photo ONU/JC McIlwaine)

Le Conseil de sécurité a procédé ce matin à son examen mensuel de la situation au Moyen-Orient. Les quinze ont entendu un exposé de Robert Serry, qui fait un large tour d'horizon en évoquant les derniers développements en Syrie, au Liban, mais en mettant surtout l'accent sur la détérioration des relations israélo-palestiniennes à moins de deux mois du débat général de l'Assemblée général, moment particulier pour faire progresser le processus de paix.

Une dégradation du climat qui inquiète nombre d'États Membres du Conseil, à l'instar de la France. Son Représentant permanent, Gérard Araud a d'abord présenté les sincères condoléances de son pays aux victimes de l'attentat terroriste survenu en Bulgarie et avoir redit toute la solidarité de son gouvernement à l'Etat et au peuple israélien dans sa lutte contre la haine et le terrorisme.

Le diplomate français a souligné que les menaces qui pèsent sur la stabilité régionale ne sont pas sans conséquences sur le processus de paix au Proche-Orient. Il a fait valoir que la responsabilité du Conseil dans ce contexte difficile est de veiller à préserver la viabilité et la crédibilité politique de la solution à deux Etats. Or la poursuite de la politique israélienne de colonisation mine la possibilité de la paix, en violation du droit international et des résolutions du Conseil de sécurité. Les expulsions en zone C se poursuivent. Les violences exercées par certains colons restent trop souvent impunies. Le rapport récent de la commission Lévy vient ajouter l'insulte à l'injure en établissant la légitimité et la légalité du fait accompli.

Gérard Araud a donc appelé Israël à ne pas l'approuver et à mettre un terme immédiat à ces violations grossières du droit international. La France, a-t-il dit continuera à affirmer que la colonisation sous toutes ces formes est contraire au droit international et constitue un obstacle à la paix. Elle déplore que ce Conseil et le Quartet ne puissent s'exprimer sur la question. La France étudie aujourd'hui, avec ses partenaires européens, les moyens concrets de réagir à cette politique qui constitue la principale menace pesant aujourd'hui sur la solution des deux Etats.

Pour le diplomate français, la viabilité de la solution des deux Etats passe également par la viabilité des partenaires qui la portent : il importe donc de réaffirmer le soutien du Conseil à une Autorité palestinienne fragilisée. Pour permettre l'émergence d'un nouvel horizon socio-économique et politique à Gaza, Israël doit changer de politique et œuvrer à la levée du blocus en application de la résolution 1860 de ce Conseil. Par ailleurs, la France ne saurait transiger sur la sécurité d'Israël et condamne fermement les tirs de roquettes qui ont pris pour cible le sud d'Israël depuis la bande de Gaza comme depuis le Sinaï.

Auparavant, le Représentant permanent de la France avait évoqué la situation en Syrie et fait valoir que le régime syrien a systématiquement violé les résolutions 2042 et 2043 adoptées par le Conseil, en intensifiant l'usage des armes lourdes contre sa population, et en bombardant les centres urbains – aujourd'hui à partir d'avions pour la première fois.

Gérard Araud a aussi mis en avant le fait que les répercussions sur la stabilité régionale sont de plus en plus préoccupantes : sur le plateau du Golan, les autorités syriennes ont commis la plus grave violation de l'accord de désengagement depuis 1974 en pénétrant dans la zone de séparation. La France ne tolérera pas que la Syrie tente de dissimuler ses exactions en suscitant des troubles régionaux, a-t-il déclaré. De même les menaces d'usage des armes chimiques et biologiques, les violations de la souveraineté libanaise et des résolutions 1559, 1680 et 1701 sont tout aussi inacceptables.

(Extrait sonore : Gérard Araud, Représentant permanent de la France auprès des Nations Unies)

Classé sous Conseil de sécurité, L'info.
LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
11/12/2017
Loading the player ...