Michel Jarraud : il faut traiter les questions hydrauliques de façon durable

Écouter /

Rio+20, la plus grande Conférence de l'histoire des Nations Unies qui s'est tenue du 20 au 22 juin 2012, continue de faire parler d'elle. Plus d'une centaine de chefs d'État et de gouvernement, des hommes d'affaires, des représentants de la société civile et toute une panoplie de personnalités onusiennes on fait le déplacement jusqu’à Rio, à l'instar de Michel Jarraud, Secrétaire général de l'Organisation météorologique mondiale, qui n'a pas raté l'évènement et qui y participait à plus d'un titre….

À la Conférence de Rio+20 sur le développement durable, Michel Jarraud a eu deux facettes, celle de Secrétaire général de l'Organisation météorologique mondiale (OMM) et de Président de la structure de Coordination des questions d'eau aux Nations Unies. Selon lui, on ne peut envisager le développement durable sans prendre en compte les questions climatiques et météorologiques.

« Dans plusieurs cas, dans les pays en développement, explique Michel Jarraud au micro de la Radio des Nations Unies, les réseaux hydrologiques doivent être réhabilités ». Le Secrétaire général de l'Organisation météorologique mondiale explique que plus de 28 agences des Nations Unies ont leurs composantes: eau dans leurs programmes telles que la FAO, pour l'agriculture et l'OMS pour la santé, mais qu'il convient de coordonner les données.

À Rio de Janeiro, Michel Jarraud n'a eu de cesse de rappeler que pour que l’accès de tous à l'eau rime avec développement durable, il convient de traiter les questions hydrauliques de façon durable.

(Interview : Michel Jarraud, Secrétaire général de l'Organisation météorologique mondiale (OMM) et Président de la structure de Coordination des questions d'eau aux Nations Unies; propos recueillis par Maha Fayek)

Classé sous Dossiers, Environnement, RIO+20.
Le dernier journal
Le dernier journal
23/10/2014
Loading the player ...