Mali : les humanitaires craignent une propagation du choléra près de Gao

Écouter /

A la date du lundi 9 juillet, 47 cas de choléra ont été recensés dans le village de Wabaria, situé au bord du fleuve Niger, à proximité de Gao, dans le nord du Mali. Soit 15 de plus depuis lundi dernier. Selon le Comité international de la Croix-Rouge (CICR), deux personnes sont déjà décédées même le CICR admet que la situation semble maintenant sous contrôle. Et pour éviter une propagation de la maladie près de Gao, l'agence a immédiatement soutenu le centre de traitement installé sur les lieux par les autorités sanitaires.

Le CICR prône la vigilance et demande à la population de suivre les recommandations sur les mesures d'hygiène à prendre.  Le CICR a fourni au centre de traitement des médicaments tels que des solutés, des sels de réhydratation orale, de la doxycycline et des intrants médicaux, ainsi que de l'eau en bouteille et des produits d'hygiène et d'assainissement. Il envisage maintenant de fournir au centre, dans la mesure du possible, de l'eau potable en plus grande quantité ainsi que du chlore, et d'intervenir pour remettre en état une pompe du village.

Les radios locales ont également diffusé des messages de prévention sur leurs ondes, et des volontaires de la Croix-Rouge malienne font du porte-à-porte pour distribuer des produits de traitement et de l'eau.

Le choléra est provoqué par une bactérie qui se propage notamment par l'ingestion d'eau contaminée et lorsqu'il y a un manque d'hygiène. Le CICR suit toute information relative à d'éventuels nouveaux cas de choléra, dans d'autres régions du Mali ou au Niger voisin.

(Extrait sonore: Germain Mwehu, porte-parole du CICR au Mali et Niger ; propos recueillis par Alpha Diallo)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
23/10/2017
Loading the player ...