Mali : le Conseil des droits de l'homme dénonce les abus commis par les rebelles et islamistes au Nord

Écouter /

Le Conseil des droits de l'homme condamne les violations des droits de l’homme et les actes de violence commises au Nord du Mali par les rebelles, les groupes terroristes et les autres réseaux de criminalité transnationale organisés, en particulier les violences faites aux femmes, les prises d’otages, les pillages, vols et la destruction des sites culturels et religieux. Le Conseil demande à la Haut-Commissaire de suivre la situation et de lui soumettre un rapport à sa prochaine session.

Par cette résolution adoptée sans vote ce vendredi 6 juillet à Genève, le Conseil réaffirme l'attachement du Conseil des droits de l'homme de l'ONU à la souveraineté, à l’indépendance, à l’unité et à l’intégrité territoriale de la République du Mali. Le Conseil est gravement préoccupé par la situation créée par l’occupation de la partie nord du territoire du Mali par des groupes armés, condamne les violations des droits de l’homme et les actes de violence commises au Nord du Mali par les rebelles, les groupes terroristes et les autres réseaux de criminalité transnationale organisés, en particulier, les violences faites aux femmes, les tueries, les prises d’otages, les pillages, vols et la destruction des sites culturels et religieux. 

Il appelle à un arrêt immédiat de ces violations des droits de l’homme et des actes de violence ainsi qu’à un strict respect de tous les droits de l’homme et libertés fondamentales et appuie les efforts en cours de l’Union africaine et de la Commission de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) en vue de la résolution de la crise au Mali et pour un retour définitif à l’ordre constitutionnel, à la paix et à la sécurité dans ce pays.  Il accueille favorablement les communiqués de l’Union africaine, du Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine et de la CEDEAO sur la situation au Mali, notamment en ce qui concerne la condamnation de la déclaration d’indépendance unilatérale.

Le Conseil souligne la nécessité de faciliter l’accès des populations à l’aide humanitaire, apprécie l’assistance humanitaire déjà fournie aux populations qui en ont besoin et demande instamment à la communauté internationale de continuer à apporter, en concertation avec les autorités maliennes de transition et les pays frontaliers concernés, une assistance humanitaire adéquate aux réfugiés et personnes déplacées, et pour répondre aux défis liés à la crise humanitaire au Sahel.  Le Conseil demande à la Haut-Commissaire de suivre la situation des droits de l’homme au Nord de la République du Mali et de lui soumettre un rapport à sa prochaine session.

Présentant le projet de résolution sur la situation des droits de l’homme en République du Mali, le Sénégal a appelé, au nom du Groupe africain, au retour à l’ordre constitutionnel et à l’assistance en raison de la crise humanitaire dans le Nord du Mali. 

La délégation du Mali, intervenant à titre de pays concerné, a indiqué que l’occupation des deux tiers du territoire par des groupes armés et des organisations terroristes a provoqué la pire crise humanitaire que le Mali ait connue depuis son indépendance.  Dans leur furie injustifiée, les groupes armés se livrent à des violations graves des droits de l’homme qui ont pour nom viols, vols, exécutions sommaires, décapitations, torture ou traitement cruels, inhumains et dégradants, prises d’otages, séquestration, ou encore flagellations publiques et destruction de mausolées musulmans classés au patrimoine mondial de l’UNESCO.  « Ce sont là des crimes inacceptables pour la conscience humaine, estime le Mali.  Dans ce contexte, la communauté internationale a l’ardente obligation d’agir vite afin de libérer les populations du nord du joug de l’obscurantisme et de la barbarie, et de mettre un terme à l’agression contre l’État souverain du Mali », a conclu l'Ambassadeur du Mali. 

(Extrait sonore : Sidiki Lamine Sow, Ambassadeur du Mali auprès des Nations Unies à Genève)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
20/10/2017
Loading the player ...