Justice/ Côte d'Ivoire : quinze mois après la fin de la crise post-électorale de nombreux défis demeurent

Écouter /

Le Conseil de sécurité doit examiner ce mercredi, en fin d'après-midi, à New York, le rapport périodique du Secrétaire général sur la situation en Côte d'Ivoire. L'occasion au-delà des comptes rendus et exposés officiels de prendre le pouls, d'évaluer la fragilité et la volatilité de la situation socio-politique et du processus de réconciliation nationale.

Quinze mois après la fin de la terrible crise post-électorale marquée par l'arrestation, puis le transfèrement à La Haye de l'ex-Président Laurent Gbagbo pour y être jugé par la Cour pénale internationale (CPI) les enquêtes sur les exactions commises tant par les partisans de l'ancien chef de l'État que du nouveau, Alassane Ouattara, se poursuivent. Le processus de dialogue et de réconciliation continue également, même si c’est à pas comptés.

Selon René Hokou Légré, le Président de la Lidho, la Ligue ivoirienne des droits de l'homme, la situation reste précaire. Aussi est-il plus impératif que jamais pour les autorités nationales de garantir la neutralité et l'impartialité de la justice.

C'est donc dans ce contexte que la Coalition Ivoirienne pour la Cour pénale internationale organise cette semaine, durant deux jours, son 2ème colloque international sur les droits des victimes devant la CPI. Un colloque auquel participe Jamila Zoubir, juriste à la section de la participation des victimes et des réparations du greffe de la Cour, fait le point de la procédure, en ce qui concerne les victimes.

Enfin, il convient de rappeler que l'ouverture à La Haye de l'audience de confirmation des charges contre Laurent Gbagbo a été reportée en juin dernier à la demande des avocats de la défense. Elle aura lieu le 13 août prochain. Laurent Gbagbo est poursuivi pour quatre chefs de crimes contre l'humanité à raison de meurtres, de viols, d'actes de persécution et d'autres actes inhumains, perpétrés lors des violences post-électorales survenues en Côte d'Ivoire entre le 16 décembre 2010 et le 12 avril 2011.

(Dossier préparé par Jérôme Longué avec des extraits sonores de René Hokou Légré, Président de la Ligue ivoirienne des droits de l'homme et de Jamila Zoubir, juriste à la section de la participation des victimes et des réparations du greffe de la CPI; interviews réalisées par ONUCI-FM)

LE DERNIER JOURNAL
LE DERNIER JOURNAL
15/12/2017
Loading the player ...